New York signale un premier cas de polio en près d’une décennie

NEW YORK — Une personne majeure et non vaccinée de New York a récemment contracté la poliomyélite, le premier cas aux États-Unis en près d’une décennie, ont annoncé jeudi des responsables de la santé.

Les responsables ont indiqué que la personne, vivant dans le comté de Rockland, avait développé une paralysie. Elle a commencé à avoir des symptômes il y a un mois et n’a pas récemment voyagé à l’extérieur du pays, ont déclaré les responsables de la santé du comté.

Il semble que la personne avait une souche du virus dérivée d’un vaccin, peut-être de quelqu’un qui a reçu un vaccin vivant – disponible dans d’autres pays, mais pas aux États-Unis – et l’a propagée, ont affirmé des responsables.

La personne n’est plus considérée comme contagieuse, mais les enquêteurs tentent de comprendre comment l’infection s’est produite et si d’autres personnes ont pu être exposées au virus.

La plupart des Américains sont vaccinés contre la poliomyélite, mais les personnes non vaccinées peuvent être à risque, a déclaré la commissaire à la santé du comté de Rockland, la Dre Patricia Schnabel Ruppert. Les responsables de la santé ont organisé des cliniques de vaccination à proximité vendredi et lundi et ont encouragé toute personne non vaccinée à avoir une injection.

«Nous voulons des injections dans les bras de ceux qui en ont besoin», a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse jeudi annonçant l’affaire.

La poliomyélite était autrefois l’une des maladies les plus redoutées du pays, avec des épidémies annuelles provoquant des milliers de cas de paralysie, dont beaucoup chez les enfants.

Les vaccins sont devenus disponibles à partir de 1955 et une campagne nationale de vaccination a réduit le nombre annuel de cas aux États-Unis à moins de 100 dans les années 1960 et à moins de 10 dans les années 1970, selon les Centres pour le contrôle des maladies (CDC).

En 1979, la poliomyélite a été déclarée éliminée aux États-Unis, ce qui signifie qu’il n’y avait plus de propagation systématique.

Il existe deux types de vaccins contre la poliomyélite. Les États-Unis et de nombreux autres pays utilisent des injections réalisées avec une version inactivée du virus. Mais certains pays où la poliomyélite a été une menace plus récente utilisent un virus vivant affaibli qui est administré aux enfants sous forme de gouttes dans la bouche. Dans de rares cas, le virus affaibli peut muter en une forme capable de déclencher de nouvelles éclosions.

Les enfants américains sont toujours systématiquement vaccinés contre la poliomyélite avec le vaccin inactivé.

Selon les données les plus récentes du CDC sur la vaccination des enfants, environ 93 % des enfants de 2 ans avaient reçu au moins trois doses de vaccin contre la poliomyélite.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.