NH: une mère se noie en essayant de sauver son fils

LINCOLN, N.H. — Une mère s’est noyée en tentant de sauver son fils de dix ans qui était entraîné par le courant dans une chute d’eau très fréquentée, ont indiqué les autorités du New Hampshire. Un fils plus âgé, qui a sauté pour aider, s’est coincé dans des rochers et a été secouru par son père.

Melissa Bagley, 44 ans, faisait partie d’une famille de six personnes de Lynn, dans le Massachusetts, qui visitait les chutes de Franconia dans la forêt nationale de White Mountain avec un ami mardi après-midi, ont précisé les autorités. Les chutes se trouvent à quelques kilomètres de la route panoramique Kancamagus Highway.

Un enfant a glissé et est tombé dans un bassin sans pouvoir échapper au courant rapide, a déclaré la sergente Heidi Murphy, du département de la pêche et de la chasse de l’État, dans un communiqué de presse. Mme Bagley «a sauté dans la rivière pour aider son enfant et a immédiatement commencé à avoir des problèmes», a-t-elle ajouté.

Deux autres enfants se sont jetés à l’eau pour aider leur frère et leur mère. Ils ont réussi à sortir l’enfant de l’eau, mais un frère de 18 ans qui essayait de l’aider s’est retrouvé coincé dans des rochers, a indiqué Mme Murphy.

Le père a cherché Mme Bagley et l’a trouvée dans l’eau sous les chutes, a indiqué la police. Il a commencé un massage cardiaque, mais elle n’a pas pu être réanimée, a dit Mme Murphy.

Le père s’est ensuite rendu jusqu’au fils coincé par les rochers et l’a mis à l’abri. Le fils a été blessé et transporté à l’hôpital, a indiqué la police.

Les chutes de Franconia sont une destination de randonnée populaire et un lieu de baignade dans la forêt nationale de White Mountain. On peut y glisser sur des dalles rocheuses jusque dans des bassins d’eau, mais un site web avertit les visiteurs qu’ils doivent «prendre le temps d’observer les turbulences dans le bassin en dessous des chutes pour évaluer les risques potentiels».

D’autres personnes se sont noyées aux chutes, dont un homme de 38 ans en juillet 2017, un randonneur de 17 ans en août 2015 et un homme de 39 ans en octobre 2003.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.