Ni le Canada ni son sport national ne sont encore assez inclusifs, estime Trudeau

OTTAWA — Justin Trudeau raconte qu’il conserve un bâton de hockey signé de la «légende vivante» Willie O’Ree comme un rappel constant du travail qui reste à faire pour lutter contre le racisme au Canada.

Le premier ministre s’est ajouté à une longue liste de personnes inspirées par la vie et la carrière de Willie O’Ree, devenu en janvier 1958 le tout premier Noir à évoluer dans la Ligue nationale de hockey (LNH).

Justin Trudeau et Willie O’Ree ont tous deux participé lundi à une réunion virtuelle avec des étudiants canadiens, pour marquer à la fois le premier jour du Mois de l’histoire des Noirs et la sortie canadienne d’un nouveau documentaire consacré à l’ancien joueur originaire de Fredericton, au Nouveau-Brunswick. 

M. Trudeau a raconté lundi que Willie O’Ree lui avait donné un bâton autographié lors d’une visite sur la Colline du Parlement en 2018. Il a indiqué qu’il conservait ce bâton à côté de son bureau – à la fois pour témoigner de la persévérance de M. O’Ree et pour se rappeler tous les jours que ni le Canada ni son sport national ne sont encore assez inclusifs. 

Willie O’Ree, aujourd’hui âgé de 85 ans, a été joueur professionnel pendant plus de vingt ans; il a notamment joué 45 matchs pour les Bruins de Boston, en 1958 et 1961. Il a fait son entrée au Temple de la renommée du hockey près de 60 ans plus tard, en 2018, dans la catégorie «bâtisseurs». 

M. O’Ree, le «Jackie Robinson du hockey», est depuis 1998 directeur du développement des jeunes et ambassadeur de la diversité pour la LNH. Il soutient que tout jeune qui caresse un grand rêve doit se souvenir que la seule façon d’y arriver, c’est en travaillant dur. 

Laisser un commentaire