Niki Ashton exclue du cabinet fantôme du NPD pour avoir voyagé

Une figure éminente du Nouveau Parti démocratique a perdu ses fonctions de porte-parole au sein du cabinet fantôme après s’être rendue en Grèce en dépit des restrictions de voyage destinées à freiner la propagation de la COVID-19.

Le parti politique fédéral a transmis vendredi une déclaration indiquant que la députée manitobaine Niki Ashton s’était récemment rendue en Grèce pour rendre visite à un membre de sa famille gravement malade.

Le NPD souligne que les autorités grecques, qui n’autorisent présentement que les visiteurs pouvant démontrer le caractère essentiel de leur voyage, ont permis à Mme Ashton d’entrer au pays.

L’élue néo-démocrate s’est adressée aux responsables canadiens pour obtenir les «meilleures pratiques», mais n’a pas informé le chef Jagmeet Singh ni la whip du parti de ses intentions de quitter le pays, peut-on lire dans le communiqué.

La déclaration indique que les membres du parti sont sensibles à la situation de Mme Ashton, mais on note aussi que des millions de Canadiens ont adhéré aux directives de santé publique dans des circonstances tout aussi urgentes.

Niki Ashton n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire sur sa rétrogradation, mais elle a précisé sur Twitter qu’elle est au chevet de sa grand-mère.

«Les gens s’attendent, à juste titre, à ce que leurs représentant-es élu-es montrent l’exemple», indique le communiqué du NPD. «Bien qu’il ne s’agisse pas de vacances en famille, Mme Ashton sera retirée de ses fonctions de porte-parole.» 

Ses portefeuilles doivent être réattribués à d’autres membres du caucus dans les jours à venir. 

Laisser un commentaire