Noeud coulant sur la porte d’une salle d’opération: le ministre veut une enquête

EDMONTON — Le ministre de la Santé de l’Alberta a demandé une enquête indépendante sur la façon dont la régie de l’assurance-maladie avait réagi à un geste raciste commis dans un hôpital il y a quatre ans.

Tyler Shandro rappelle qu’un bout de corde avec un noeud coulant a été fixé à la porte d’une salle d’opération de l’hôpital de Grande Prairie en 2016. Le ministre indique qu’il a été mis au courant en août 2019 et que les hauts responsables lui ont assuré que cette affaire était gérée de manière appropriée. Or, M. Shandro en a entendu parler à nouveau récemment et il n’est pas satisfait de la réponse de la régie.

La cheffe adjointe du Nouveau Parti démocratique, Sarah Hoffman, qui était ministre de la Santé en 2016, soutient qu’elle n’a jamais été informée de cette affaire à l’époque. Elle trouve inquiétant, par contre, que le ministre Shandro ait été au courant de l’incident depuis près d’un an, mais qu’il ne l’ait jamais révélé et n’ait fait aucun geste jusqu’ici.

Le ministre indique que l’enquête interne avait peut-être été limitée par les statuts qui régissent la manière dont une régie régionale répond aux plaintes visant le personnel. Il a demandé à la régie de l’assurance-maladie de réviser d’ici deux mois ces statuts, qui n’ont pas été mis à jour depuis plus de dix ans, a-t-il dit.

Le ministre promet par ailleurs de déposer la semaine prochaine un projet de loi qui augmenterait le nombre de représentants du public au sein des conseils des collèges professionnels et des comités d’examen des plaintes.

Laisser un commentaire