Nominations vice-royales: le comité consultatif ne s’est pas réuni depuis 2015

OTTAWA — Des hauts fonctionnaires qui conseillent le premier ministre Justin Trudeau lui suggèrent de revoir la façon dont les libéraux nomment les représentants de la reine au Canada.

Les conservateurs avant eux comptaient sur les avis d’un comité consultatif, qui proposait des candidats potentiels aux postes de gouverneur général et de lieutenants-gouverneurs.

Cette liste n’était pas contraignante, mais l’ex-premier ministre Stephen Harper a utilisé ce mécanisme pour nommer le Montréalais David Johnston au poste de gouverneur général en 2010.

Une note de service remise à M. Trudeau peu de temps après la réélection des libéraux l’automne dernier rappelle que ce comité consultatif ne s’est pas réuni depuis 2015. Or, la gouverneure générale Julie Payette a été nommée à ce poste en 2017.

Depuis l’élection des libéraux en 2015, la tâche de trouver des candidats à ces nominations a été plutôt laissée au Cabinet du premier ministre et à son «ministère», le Bureau du Conseil privé.

La note des hauts fonctionnaires, obtenue par La Presse canadienne en vertu de la Loi sur l’accès à l’information, suggère à M. Trudeau de «réactiver» le comité consultatif pour mieux encadrer la recherche de candidats potentiels.

Les plus populaires