Northern Pulp: Trudeau se dit inquiet, mais laisse Halifax trancher

CHARLOTTETOWN — Justin Trudeau ne prévoit pas que son gouvernement demandera une évaluation environnementale fédérale sur les projets d’une usine de pâte à papier du nord de la Nouvelle-Écosse qui souhaite rejeter ses effluents traités dans le détroit de Northumberland: le premier ministre, bien que préoccupé par la situation, a affirmé lundi que c’est la province qui est responsable de ce dossier.

M. Trudeau s’est fait questionner sur le projet de la Northern Pulp, lundi, lors de son passage à l’Île-du-Prince-Édouard, où le premier ministre Wade MacLauchlan a exprimé ses inquiétudes sur l’impact environnemental d’une telle décision.

Le premier ministre Trudeau a indiqué que le projet relevait de la compétence des provinces, mais que le gouvernement fédéral chercherait des moyens pour soutenir la Nouvelle-Écosse.

Le mois dernier, Northern Pulp a officiellement enregistré le projet auprès du ministère de l’Environnement de la Nouvelle-Écosse.

Selon le ministère, le projet comprend une nouvelle installation de traitement des effluents et un nouvel oléoduc de 15,5 kilomètres qui acheminera les eaux usées traitées vers le détroit de Northumberland.

La ministre de l’Environnement, Margaret Miller, décidera si le projet sera approuvé d’ici le 29 mars.

Les plus populaires