Notley menace d’étendre la dispute sur le projet d’oléoduc Trans Mountain

EDMONTON — La première ministre de l’Alberta menace d’étendre le conflit opposant sa province à la Colombie-Britannique au sujet du projet d’oléoduc Trans Mountain en réduisant ses livraisons de pétrole.

Rachel Notley n’a pas précisé jeudi si elle réduirait l’approvisionnement seulement pour la Colombie-Britannique ou pour tout le Canada. 

Selon elle, le temps est venu d’attirer l’attention du pays sur les pertes d’emplois et de revenus causées par cette dispute.

Si le projet de construction de l’oléoduc est de nouveau retardé, son gouvernement fera adopter un projet de loi lui donnant les pouvoirs pour réduire ses livraisons de pétrole et de gaz naturel.

En 1980, le premier ministre albertain de l’époque, Peter Lougheed, avait réduit les livraisons de pétrole de la province. Son gouvernement était alors en conflit avec Ottawa au sujet du contrôle des prix et du partage des revenus en vertu du programme énergétique national.

La présente dispute entre l’Alberta et sa voisine de l’ouest a éclaté au début de l’année lorsque la Colombie-Britannique a annoncé son intention d’imposer des restrictions sur l’intensification du transport maritime de pétrole le long de ses côtes, le temps d’évaluer les risques associés aux déversements.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie