Notre-Dame: quelque 880 millions d’euros ont déjà été amassés

PARIS — Quelque 880 millions d’euros ont jusqu’à présent été amassés pour financer la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, qui a été lourdement endommagée par un incendie plus tôt cette semaine.

Un représentant du gouvernement français, Stéphane Bern, a précisé mercredi sur les ondes de France-Info que l’argent a été promis par des catholiques de partout dans le monde, mais aussi par des géants comme Apple et les propriétaires de marques comme L’Oréal, Chanel et Dior.

Une gigantesque grue et des planches de bois sont arrivées près de la cathédrale mercredi.

Le premier ministre Édouard Philippe a fait savoir que le gouvernement adoptera une série de mesures pour sécuriser le financement et accélérer la reconstruction de la cathédrale. Un projet de loi sera ainsi présenté la semaine prochaine pour assurer la «transparence et la saine gestion» des travaux, a-t-il dit.

Les mesures garantiront notamment que tous les dons seront consacrés à la reconstruction. Elles offriront aussi un rabais d’impôt aux Français qui feront un don et permettront au gouvernement d’adopter des procédures législatives pour faciliter les travaux.

M. Philippe a également annoncé une compétition internationale pour déterminer si la flèche de la cathédrale doit être reconstruite, et si oui, de quelle manière elle devrait l’être.

Le recteur de la cathédrale, l’évêque Philippe Chauvet, a prévenu mercredi qu’elle sera fermée pendant au moins cinq ou six ans. Le sort des 67 personnes qui y travaillaient est incertain.

Les spectaculaires fenêtres en rosace de la cathédrale n’auraient pas été trop abîmées par l’incendie, mais les structures qui les supportent auraient été fragilisées par les flammes. Notamment, la structure triangulaire qui surplombe la fenêtre centrale se serait inclinée de 20 centimètres en direction de la rue depuis le sinistre. Un expert du ministère français de la Culture, Jose Vaz de Matos, a annoncé que ces structures seront démantelées pour prévenir de nouveaux dommages.

Un responsable des pompiers de Paris a dit que les deux tours de la cathédrale se seraient probablement effondrées sans l’intervention des sapeurs et de leur équipement lourd.

Les enquêteurs tentent toujours de faire la lumière sur cette catastrophe. Une trentaine de témoins ont été rencontrés mardi.