Nouveau-Brunswick: trois partis promettent une liste complète de 49 candidats

FREDERICTON — Au moins trois partis politiques du Nouveau-Brunswick promettent de présenter des candidats dans toutes les circonscriptions de la province en vue des élections du mois prochain.

Le chef progressiste-conservateur Blaine Higgs a déclenché des élections anticipées lundi, laissant moins de deux semaines aux partis pour confirmer leurs candidats pour l’ensemble des 49 circonscriptions de la province. La date limite est le 28 août.

Les conservateurs ont publié vendredi une liste de 30 candidats nommés, mais M. Higgs a déclaré lors d’une conférence de presse plus tard dans la journée que 46 personnes avaient déjà été choisies. Il a précisé que les trois dernières seraient choisies d’ici le milieu de la semaine prochaine.

Vendredi, les libéraux n’avaient que sept candidats confirmés sur leur site web, mais des responsables du parti ont indiqué que 38 personnes avaient été confirmées jusqu’à présent. Ils ont assuré que le parti aurait une liste complète de 49 candidats d’ici mercredi.

Les verts ont utilisé le barrage hydroélectrique de Mactaquac vendredi comme toile de fond pour annoncer leur candidate vedette Louise Comeau dans la circonscription de Carleton-York. Mme Comeau est consultante en environnement et chercheuse à l’Université du Nouveau-Brunswick.

«Les deux dernières années ont montré que nous avons besoin de plus de députés verts à l’Assemblée législative», a-t-elle dit devant les journalistes.

Le chef du Parti vert, David Coon, avait promis plus tôt dans la semaine que son parti présenterait 49 candidats pour le scrutin du 14 septembre.

À la dissolution de l’Assemblée législative, les progressistes-conservateurs et les libéraux avaient chacun 20 sièges, tandis que les verts et l’Alliance des gens en avaient trois chacun. On comptait aussi un indépendant et deux sièges vacants.

L’Alliance des gens du Nouveau-Brunswick a précisé vendredi qu’elle avait maintenant 21 candidats confirmés et espérait en présenter plus de 30.

De leur côté, les néo-démocrates n’ont obtenu aucun siège aux dernières élections et ont été pratiquement absents de la scène politique néo-brunswickoise depuis deux ans.

Mackenzie Thomason, 23 ans, est chef intérimaire du Nouveau Parti démocratique provincial depuis mars 2019. Un congrès à la direction prévu pour le mois d’août de la même année a été annulé faute de candidats acceptables. Une deuxième course à la direction prévue pour juin 2020 a été annulée à cause de la pandémie de COVID-19.

L’adjointe administrative du parti, Tina Despres, a affirmé vendredi que le NPD était en train de s’organiser, mais elle n’était pas en mesure de dire combien de candidats représenteraient le parti à cette élection.

Internet, tourisme et revenu garanti

En campagne électorale à Blackville, vendredi, le chef progressiste-conservateur a promis d’améliorer le service internet dans la province s’il est réélu le 14 septembre.

Blaine Higgs a assuré que son gouvernement continuerait de faire progresser son plan d’action internet, qui prévoit l’augmentation de la vitesse de la connexion haut débit en milieu rural et la création d’un réseau 5G à l’échelle de la province.

Son plan nécessite cependant une plus grande collaboration entre les fournisseurs. Il a déclaré que les fournisseurs indépendants de la province devraient s’associer et partager des contrats pour offrir des services à un plus grand nombre de Néo-Brunswickois.

«Je pense que nous pouvons obtenir de meilleurs résultats dans toute la province», a dit M. Higgs. «Nous savons tous à quel point le haut débit est important pour la compétitivité de notre province, mais ce que nous avons appris de la COVID, c’est que ce n’est pas seulement important — c’est absolument essentiel pour vivre, travailler et apprendre.»

Le chef libéral Kevin Vickers s’est quant à lui rendu à Bathurst vendredi, où il a promis que si son parti était élu, il rétablirait le financement du tourisme.

«Le ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture a été l’un des plus durement touchés par les coupes de Blaine Higgs après avoir vu son budget réduit de 40 %», a souligné M. Vickers.

Il a accusé M. Higgs d’ignorer l’économie et de ne pas fournir d’aide aux opérateurs touristiques et culturels pour survivre à la pandémie.

Le Nouveau-Brunswick doit traiter le tourisme de la même manière que le fait la Nouvelle-Écosse, où les recettes touristiques sont deux fois supérieures, a affirmé M. Vickers. Un gouvernement libéral ferait la promotion des routes et des sentiers panoramiques et améliorerait les centres d’information touristique, a-t-il promis.

Le Parti vert a annoncé son plan en vue de créer un «revenu de subsistance garanti». M. Coon a affirmé que des projets expérimentaux de revenu minimal garanti avaient eu du succès dans des endroits comme Hamilton, en Ontario et Dauphin, au Manitoba.

«Mon plan garantira que les gens n’auront pas à choisir entre mettre un toit au-dessus de leur tête, de la nourriture sur la table ou acheter un ticket de bus pour se rendre au travail ou à un rendez-vous, a illustré M. Coon. Cela permettra aux personnes handicapées d’avoir la dignité de base à laquelle nous nous attendons tous en tant que Néo-Brunswickois.»

Laisser un commentaire
Les plus populaires