Nouvelle carte des circonscriptions fédérales proposée pour l’Ontario

OTTAWA — La commission chargée de redessiner la carte électorale fédérale de l’Ontario propose une refonte pour tenir compte des changements dans les lieux de résidence. 

Selon la proposition, Toronto et le nord de l’Ontario perdraient chacun une circonscription, avec de nouvelles circonscriptions créées dans l’est et le nord de la région du Grand Toronto, le centre de l’Ontario, ainsi que les régions de Guelph et de Brampton.

La Constitution prévoit une révision des limites des circonscriptions après chaque recensement décennal, et une nouvelle loi fédérale exige que chaque province conserve au moins le nombre de députés qu’elle avait en 2019.

Ce changement signifiera que le Québec reviendra à 78 députés, plutôt que les 77 actuels, lorsque les frontières seront redessinées.

Les nouvelles cartes pourraient être en place pour une élection générale au plus tôt en 2024.

La Commission de délimitation des circonscriptions électorales fédérales pour l’Ontario tient compte des données du recensement de 2021 pour tenter de remédier à la surreprésentation dans certaines régions – comme Toronto – et à la sous-représentation dans d’autres, notamment Durham, Dufferin et Caledon.

La croissance démographique dans la ville de Toronto a été plus faible de 2011 à 2021 que dans le reste de l’Ontario. De plus, il existe maintenant des disparités dans la densité de population et la taille des circonscriptions, selon la commission.

Elle a également tenu compte du nombre de communautés autochtones, francophones, rurales et urbaines pour s’assurer que la représentation à la Chambre des communes n’est pas diminuée.

Dans le nord de la province, où la croissance a été modeste au cours de la dernière décennie, la nouvelle carte créerait une circonscription en raison de «circonstances extraordinaires» afin de préserver une circonscription dans une région éloignée avec un certain nombre de communautés autochtones.

La circonscription s’étendrait sur plus de 520 000 kilomètres carrés, bien que la commission ait noté qu’il existe de plus grandes circonscriptions ailleurs dans le pays.

La commission va maintenant tenir des audiences publiques et recueillir des commentaires sur la carte proposée des 122 circonscriptions. 

Des cartes proposées ont déjà été produites dans toutes les autres provinces, où les remarques du public ont commencé. Les territoires, qui disposent d’un siège chacun, ne verront aucun changement.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.