Nouvelle exigence pour certains voyageurs dans les aéroports canadiens dès ce jeudi

VANCOUVER — Les passagers des lignes aériennes en provenance de la Chine et des régions de Hong Kong et Macao devront fournir des preuves d’un test de dépistage de la COVID-19 négatif à leur arrivée au Canada à compter de ce jeudi.

La semaine dernière, le gouvernement canadien a annoncé que ces voyageurs auraient besoin d’un test de dépistage négatif effectué dans les 48 heures précédant leur départ vers une destination canadienne. L’annonce a été faite dans la foulée de la hausse des cas de COVID-19 dans ce pays.

D’autres pays, dont les États-Unis et plusieurs nations européennes, ont imposé des règles semblables malgré les protestations de la Chine. 

Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a critiqué la modification des exigences cette semaine, affirmant que certains pays tentaient de manipuler les mesures liées à la COVID-19 à des fins politiques et que la Chine ripostera avec des contre-mesures. 

Penny Tao, qui est arrivée à Vancouver sur un vol de Hong Kong mercredi, dit qu’elle a devancé son vol pour éviter la cohue vers les endroits effectuant des tests de dépistage de la COVID-19 à l’approche du Nouvel An chinois plus tard ce mois-ci. 

Jiayuan Jin, une étudiante de l’Université de la Colombie-Britannique, sera quant à elle parmi les premières arrivées en vertu des nouvelles mesures sanitaires lorsque son vol va atterrir samedi. Elle dit appuyer la nouvelle exigence canadienne d’autant plus que les kiosques de dépistage de la COVID-19 sont nombreux en Chine et que les résultats sont disponibles dans les 10 heures. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.