Nouvelle nation Qalipu: 80 pour cent des demandes d’adhésion sont rejetées

SAINT-JEAN, T.-N.-L. – Plus de 80 pour cent des gens qui désiraient devenir membres fondateurs d’une nouvelle bande autochtone à Terre-Neuve-et-Labrador ont vu leur demande rejetée.

Cette nouvelle Première Nation a été créée en 2011 en vertu d’une entente conclue entre Ottawa et l’association des Autochtones du Labrador et de Terre-Neuve. La première nation Qalipu («caribou») regroupe en fait plusieurs communautés micmaques sans territoire défini ni réserve. Elle devrait devenir la deuxième plus importante Première Nation au pays.

Plus de 100 000 personnes avaient demandé à devenir membres de la nation Qalipu, mais le ministère des Affaires autochtones et du Nord n’a retenu que 18 044 requêtes. Dans certains cas, des membres d’une même famille n’ont pas tous été admis.

Le chef de la nation Qalipu, Brendan Mitchell, a déploré ce faible taux d’admissibilité, qui contraste, a-t-il dit, avec la bonne volonté affichée jadis par Ottawa.

Au départ, on avait reçu plus de 100 000 demandes, l’équivalent du cinquième de la population de la province. Les parties ont alors mis sur pied en 2013 un comité qui a réévalué toutes les demandes d’adhésion et vérifié les liens véritables entre les requérants et la nation micmaque.

Ottawa indique aujourd’hui qu’environ 10 000 requérants qui avaient été d’abord acceptés sont maintenant exclus à la suite de cette analyse plus serrée.

«La création de la Première Nation Qalipu constitue une étape importante pour les Micmacs de Terre-Neuve», a indiqué Fred Caron, représentant spécial d’Ottawa dans ce dossier. «Le gouvernement du Canada et (l’association des Autochtones du Labrador et de Terre-Neuve) ont travaillé très fort pour mettre en place un mécanisme d’adhésion juste et équitable, qui assurera l’intégrité de l’appartenance à cette nation.»

Selon M. Caron, les demandes ont surtout été rejetées lorsque les requérants n’habitaient pas la province et ne pouvaient démontrer qu’ils avaient un lien avec les Micmacs de Terre-Neuve-et-Labrador.

Le nouveau membre Barry Wheeler, de Summerside, à Terre-Neuve, souligne l’ironie: «On a créé une nation sans territoire fixe, et là, ils tiennent compte de notre lieu de résidence pour déterminer qui est Micmac». Une de ses soeurs, qui habite en Ontario, avait été acceptée sur la première liste, mais est maintenant écartée.

M. Caron croit que 95 pour cent des membres de la nouvelle nation seront des résidants de la province. La liste définitive devrait être connue lorsque le mécanisme d’appel sera terminé et que les résultats seront confirmés par décret en conseil, au printemps de 2018.