Nouvelles frappes russes: plus de 10 millions d’Ukrainiens ont été privés de courant

KYIV, Ukraine — Une autre frappe de missiles russes s’est abattue sur l’Ukraine mercredi, alors que le pays n’arrive plus à rétablir son réseau électrique et que l’hiver s’installe.

«C’est une nouvelle vague d’attaques de la Russie contre les infrastructures critiques de l’Ukraine», a déploré un responsable du ministère ukrainien des Affaires étrangères. Depuis plusieurs semaines maintenant, l’envahisseur russe cible systématiquement les infrastructures de transport et de distribution de l’électricité.  

«Plus de 10 millions d’Ukrainiens sont privés d’électricité actuellement, soit le quart de la population», a précisé le porte-parole officiel du Ministère, Oleg Nikolenko. 

Des discussions sont en cours avec le Canada et des documents circuleraient au sein de l’appareil fédéral, selon une source officielle, mais le Canada n’a pas la capacité industrielle pour fournir à son allié sinistré des équipements lourds de rechange, comme des transformateurs, par exemple, plaide-t-on.

«C’est avec l’électricité qu’on fournit aussi l’alimentation en eau potable et le chauffage», a affirmé M. Nikolenko, afin d’illustrer le caractère essentiel de l’énergie électrique. 

L’entrevue s’est déroulée dans un bunker du ministère, plusieurs étages sous terre, dans une petite cellule bétonnée, en raison des nouvelles frappes russes. 

Ces bombardements surviennent alors que le Parlement européen a reconnu le jour même la Russie comme un «État promoteur du terrorisme», en appelant les États membres de l’Union européenne à adopter des sanctions plus musclées contre le pays de Vladimir Poutine. 

Kyiv était encore plongée dans l’obscurité mercredi soir et l’approvisionnement en eau potable était limité. Dans un hôtel où se trouvent plusieurs représentants des médias étrangers, en plein centre-ville, tout près de la place Maidan, les clients étaient priés de limiter leur consommation d’eau. 

La sirène a été entendue vers 12h30, heure de Kyiv. Un bâtiment de deux étages a été touché et des personnes ont été blessées, selon des renseignements que La Presse Canadienne n’a pas été en mesure de vérifier.

Néanmoins, les citoyens de Kyiv vaquaient normalement à leurs occupations mercredi après-midi. 

Les commerces, cafés, restaurants, marchés d’alimentation étaient ouverts. Il y avait beaucoup de circulation dans les rues. Malgré le froid et la grisaille, des passants et promeneurs s’arrêtaient, place Mykhailivska, près de la cathédrale Saint-Michel, pour jeter un œil sur les trophées de guerre de l’armée ukrainienne : plusieurs chars, obusiers autotractés et véhicules de transport de troupes russes complètement détruits. 

L’armée ukrainienne a confirmé mercredi que plusieurs villes avaient été touchées, dont Lviv et Odessa. Les autorités ont précisé que des infrastructures énergétiques avaient été ciblées, ainsi que des bâtiments résidentiels. La défense antiaérienne aurait réussi à abattre certains des missiles.

«L’hiver sera très difficile pour les Ukrainiens en raison de la terreur des missiles russes», a résumé M. Nikolenko. 

Le maire de la Ville, Vitaliy Klitschko, a affirmé à un média allemand que ce sera «le pire hiver» depuis la Seconde Guerre mondiale et que les citoyens doivent se préparer en conséquence. 

L’armée russe détruit autant les centrales de production d’énergie que le réseau des lignes de haute tension, les postes de distribution, les transformateurs, bref, toute infrastructure de production et de distribution d’électricité.

L’Ukraine a donc des besoins criants. Le pays demande à tous ses alliés une aide logistique et financière pour pouvoir produire et distribuer l’électricité dans les mois qui viennent : pièces de rechange, génératrices, transformateurs, etc. 

«Tout ce qui peut aider les Ukrainiens à endurer le froid», a résumé M. Nikolenko.

«Ces attaques n’affecteront pas la volonté de vaincre des Ukrainiens», a-t-il assuré pour conclure. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.