NPD de l’IPÉ: le plan de lutte aux motards de MacLauchlan est inconstitutionnel

CHARLOTTETOWN – Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) de l’Île-du-Prince-Édouard, Mike Redmond, croit que le projet de loi du premier ministre Wade MacLauchlan visant à contrer les activités des motards criminels est inconstitutionnel.

En janvier dernier, le premier ministre a promis que le gouvernement prendrait des mesures pour dissuader ces groupes de motards de s’établir dans la province. Il a alors fait état de changements législatifs et réglementaires pour interdire le port de couleurs associées aux gangs dans les bars, rendre illégale la construction de bâtiments fortifiés et réglementer la vente d’armures.

M. MacLauchlan, qui est aussi ministre de la Justice, a aussi proposé de limiter tout appui public ou financier à des membres de groupes de motards impliqués dans des activités criminelles.

Mike Redmond reproche au projet de loi d’être discriminatoire en ne distinguant pas clairement les clubs d’enthousiastes de la motocyclette du Canada atlantique et les motards criminels.

Il a rappelé qu’en 2009, un tribunal a invalidé un projet de loi semblable du gouvernement de la Saskatchewan car il violait le droit des gens à la liberté d’expression.

Mike Redmond demande au premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard de faire état des sommes d’argent que son gouvernement consacre aux frais juridiques liés à ce projet de loi.

Les initiatives du premier ministre MacLauchlan ont été annoncées peu après que des membres affiliés au chapitre ontarien des Hells Angels se soient installés à l’Île-du-Prince-Édouard, en décembre dernier.