Nunavik: entente de principe à la mine Raglan entre Glencore et les Métallos

MONTRÉAL — Le Syndicat des Métallos annonce la conclusion d’une entente de principe avec le comité de négociation de la multinationale Glencore afin de mettre fin à la grève des 630 syndiqués de la mine Raglan, au Nunavik.

Les travailleurs seront appelés à se prononcer sur l’entente de principe au cours des deux prochaines semaines.

Ces travailleurs, dont le syndicat est affilié à la FTQ, proviennent de différentes régions à travers le Québec. Plusieurs assemblées seront donc organisées pour qu’ils puissent prendre connaissance de l’entente de principe. 

Les 630 syndiqués ont déclenché une grève il y a trois mois, le 27 mai dernier. Le litige a porté sur les salaires, les vacances, le recours à la sous-traitance, les heures de repas et les pauses.

Il est fréquent que les syndiqués travaillent à la mine Raglan 21 jours consécutifs, à raison de 11 heures par jour.

La mine Raglan produit du minerai de nickel, ainsi que du cuivre et du cobalt.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.