Un tribunal militaire refuse de lever la suspension de l’appel d’Omar Khadr

Un tribunal militaire américain refuse de lever la suspension de l’appel interjeté par Omar Khadr de ses condamnations à Guantanamo Bay.

Son avocat à Edmonton, Nate Whitling, a expliqué que la décision de la justice militaire américaine pourrait entraîner des années de retard supplémentaires pour son client.

M. Khadr, qui est né au Canada, a été capturé en Afghanistan en 2002, alors qu’il était âgé de 15 ans. Il a ensuite plaidé coupable de cinq crimes de guerre — dont le meurtre d’un soldat des forces spéciales américaines — à Guantanamo Bay, mais devant une commission largement dénigrée.

M. Khadr a interjeté appel en 2013 en faisant valoir que les infractions ne constituaient pas des crimes de guerre au moment où il les aurait commises.

Son cas étant dans les limbes depuis, son avocat américain a demandé en avril à la Cour d’appel américaine du circuit du District de Columbia d’ordonner à la cour militaire d’entendre l’appel.

Cette décision est toujours pendante, mais l’ordonnance du tribunal militaire indique qu’il n’a aucune raison d’annuler la suspension.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

Commentaires
Laisser un commentaire