Ontario: Doug Ford présente son nouveau cabinet et sa nouvelle ministre de la Santé

TORONTO — Le premier ministre ontarien Doug Ford a présenté son nouveau conseil des ministres, vendredi, et a fait de l’ancienne solliciteuse générale de la province sa nouvelle vice-première ministre et ministre de la Santé.

C’est donc Sylvia Jones qui prendra la relève au poste de ministre de la Santé, à la suite du départ de Christine Elliott, qui n’a pas sollicité de nouveau mandat aux dernières élections.

La plupart des ministres du cabinet de 30 personnes conservent le même portefeuille qu’avant le récent scrutin. Stephen Lecce reste donc à l’Éducation, Peter Bethlenfalvy demeure ministre des Finances et Caroline Mulroney garde sa place aux Transports.

Parmi les noms qui reviennent dans les mêmes cases, notons Steve Clark aux Affaires municipales et au Logement, Monte McNaughton au Travail et Vic Fedeli au Développement économique. Doug Downey sera aussi de retour comme procureur général.

Quelques nouveaux visages feront cependant leur entrée au cabinet, dont le neveu de Doug Ford, Michael Ford, qui a été nommé ministre des Affaires civiques et du Multiculturalisme.

Michael Kerzner, un entrepreneur du secteur des biosciences et des technologies, deviendra Solliciteur général. Il a été élu dans la circonscription de York-Centre.

Un changement survient au poste de ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport. Lisa MacLeod, qui est l’une des seules ministres du cabinet précédent à être exclue de celui-ci, sera remplacée par l’ancien joueur de la Ligue canadienne de football Neil Lumsden.

Merrilee Fullerton sera de retour comme ministre des Services à l’enfance et des Services sociaux et communautaires et devra s’attaquer au dossier des personnes atteintes d’un spectre de l’autisme. Quelques personnes ont d’ailleurs manifesté à l’extérieur de l’Assemblée législative juste après la cérémonie d’assermentation pour dénoncer la liste d’attente qui s’allonge pour recevoir des services.

Le nouveau conseil des ministres compte sept femmes, comparativement à neuf dans celui du mandat précédent des progressistes-conservateurs.

Pas de changement non plus au poste de ministre de l’Environnement, qui sera à nouveau occupé par David Piccini, tandis que Todd Smith reprendra le rôle de ministre de l’Énergie.

Un autre nouveau venu sera Graydon Smith, l’ex-maire de Bracebridge, qui sera ministre des Richesses naturelles et des Forêts. Son prédécesseur, Greg Rickford, a été muté au Développement du Nord et aux Affaires autochtones.

M. Rickford a aussi déjà tenu le portefeuille des Mines par le passé. Dans ce nouveau mandat, il sera confié à George Pirie. L’ex-maire de Timmins a ravi ce siège au NPD, qui le détenait depuis 32 ans.

Plusieurs autres ministres conservent leur portefeuille, mais avec un mandat légèrement revu. Par exemple, Prabmeet Sarkaria demeure président du Conseil du Trésor, mais avec un mandat élargi à la gestion des situations d’urgence et de l’approvisionnement.

Dans le même ordre d’idées, Kinga Surma reste ministre de l’Infrastructure, mais avec un mandat élargi à la gestion des biens immobiliers du gouvernement.

Kaleed Rasheed obtient une promotion et se voit nommer au nouveau poste de ministre des Services au public et aux entreprises.

Michael Parsa fait aussi son entrée au conseil des ministres en tant que ministre associé du Logement, un nouveau rôle. Charmaine Williams, nouvellement élue, sera ministre associée des Perspectives sociales et économiques pour les femmes, un autre poste qui vient d’être créé.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.