Ontario: le secteur de l’éducation risque d’être paralysé par une grève lundi

TORONTO — Des milliers d’employés du secteur de l’éducation se préparent à déclencher une grève à travers l’Ontario lundi.

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), qui représente environ 55 000 travailleurs de ce secteur, affirme avoir déposé le préavis réglementaire de cinq jours avant une grève.

Les travailleurs — notamment des concierges, des employés de bureau et des éducateurs de la petite enfance — ont lancé une grève du zèle cette semaine.

Les concierges ont arrêté de nettoyer les couloirs et de vider les poubelles à l’extérieur des écoles, les employés de bureau ont cessé de chercher des suppléants pour les absents et les éducateurs de la petite enfance refusent de faire des heures supplémentaires.

Le syndicat assure être prêt à reprendre les négociations pour éviter une grève.

Le ministre ontarien de l’Éducation, Stephen Lecce, a affirmé lundi que le SCFP avait accepté l’offre de nouvelles dates de médiation du gouvernement pour relancer les pourparlers.

Le SCFP nie que ce soit le cas et prétend plutôt que l’écart demeure trop vaste pour justifier un retour à la table des négociations.

Les plus populaires