Ontario: les médecins attendent des détails sur l’administration des vaccins

TORONTO — Les médecins de famille de l’Ontario attendent toujours des détails sur la façon dont ils aideront à administrer le vaccin d’AstraZeneca, alors que les premiers lots du vaccin récemment approuvé arrivaient dans la province.

La présidente de l’Association médicale de l’Ontario, la docteure Samantha Hill, a déclaré que son groupe avait discuté de la participation des médecins de famille avec le responsable de la campagne de vaccination de la province.

Mais les détails sur le moment où les médecins pourront recevoir des doses et sur le nombre de vaccins qui arriveront doivent encore être fournis.

La planification a commencé, mais avoir ces informations faciliterait les démarches, a fait valoir la docteure Hill.

La ministre de la Santé de l’Ontario a annoncé que 190 000 doses du vaccin d’AstraZeneca devaient arriver mardi en Ontario.

Bon nombre d’entre eux iront dans plus de 300 pharmacies de Toronto, Kingston et Windsor pour un projet pilote lancé vendredi qui ciblera les résidants âgés de 60 à 64 ans.

Une partie des doses devrait également aller aux médecins de famille qui les administreront à leurs patients, a indiqué la docteure Hill.

Certains médecins ont déjà commencé à extraire des informations de leurs listes de patients pour s’assurer que les vaccins soient acheminés aux bonnes personnes lorsque les stocks arriveront, mais «c’est un peu un travail dans le noir en ce moment», a-t-elle expliqué.

Elle a fait remarquer que les médecins de famille ont la capacité d’administrer plus de 1000 vaccins par semaine selon leur expérience avec les vaccins contre la grippe et qu’ils peuvent utiliser leurs relations avec les patients pour rejoindre des personnes qui autrement ne seraient pas interpellées par les annonces du gouvernement sur la vaccination.

«Ce serait un mauvais choix de ne pas tirer parti des médecins de famille, a-t-elle soutenu. Dès que nous aurons plus de détails, nous les partagerons.»

Plusieurs systèmes de rendez-vous

Toujours mardi, les Ontariens ont appris qu’ils devraient prendre des rendez-vous pour la vaccination par le biais de différents systèmes selon l’endroit où ils vivent.

Au moins six bureaux de santé publique continueront d’utiliser des systèmes de réservation individuels qui ont commencé à prendre des rendez-vous pendant qu’un portail provincial est en cours de développement, a indiqué le gouvernement.

Le système provincial, composé d’un portail en ligne et d’une ligne téléphonique, devrait être mis en service le 15 mars.

«Ils ont déjà des sites web qui fonctionnent et qui servent leurs propres objectifs», a expliqué la ministre de la Santé, Christine Elliott, à propos des bureaux de santé qui continueront d’utiliser leurs propres systèmes.

«Je pense que le fait que nous aurons administré un million de vaccins d’ici la fin de cette semaine en dit long sur le succès.»

Une «course contre la montre»

Malgré les assouplissements aux restrictions sanitaires — notamment lundi à Toronto, dans la région de Peel et à North Bay —, le médecin-hygiéniste en chef de la province demande aux citoyens de continuer à rester chez eux, sauf pour les déplacements essentiels. Lundi, des consommateurs faisaient la file devant les grands magasins du centre-ville de Toronto, qui rouvraient leurs portes au «commerce en personne».

Le docteur David Williams estime que la province est actuellement engagée dans une «course contre la montre»: vacciner le plus de gens possible alors que des variants plus contagieux du virus se propagent.

On apprenait d’ailleurs lundi que trois sites de «vaccination de masse» seraient ouverts au grand public à Toronto le 17 mars: au Toronto Convention Centre, au Scarborough Town Centre et au Toronto Congress Centre.

Par ailleurs, l’école primaire catholique St. Francis Xavier, à Toronto, est «temporairement fermée», jusqu’à nouvel ordre, à cause d’une éclosion de COVID-19. On ne sait pas si les 11 cas impliquent l’un des variants du virus.

Selon les plus récentes données provinciales, 734 des quelque 4800 écoles de l’Ontario signalent au moins un cas de COVID-19; 30 écoles sont actuellement fermées en raison d’éclosions.

Toujours plus de 1000 cas

L’Ontario signalait mardi 1185 nouveaux cas de COVID-19 et six autres décès liés au virus.

De ces 1185 nouveaux cas, 343 ont été recensés à Toronto, 235 dans sa banlieue de Peel et 105 dans celle de York. La province affirme que 972 cas ont été résolus depuis le bilan de lundi.

Les données de mardi sont basées sur 33 300 tests effectués depuis la dernière mise à jour. L’Ontario affirme que 31 047 doses d’un vaccin ont été administrées depuis le rapport de lundi, pour un bilan total de 943 533 doses jusqu’ici.

Depuis le début de la pandémie, l’Ontario a connu 311 112 cas confirmés du coronavirus, dont 292 806 ont été résolus; 7083 personnes sont mortes.

Laisser un commentaire