Médecin québécois accusé de meurtre: les procédures ajournées pour deux semaines

L’ORIGNAL, Ont. — La cause impliquant un médecin québécois soupçonné de meurtre en Ontario a été ajournée pour deux semaines, mardi.

Le docteur Brian Nadler, âgé de 35 ans, fait l’objet d’une accusation de meurtre prémédité relativement à la mort d’un homme de 89 ans de Pointe-Claire. Albert Poidinger est mort le 25 mars dernier à l’Hôpital général de Hawkesbury, dans l’est de l’Ontario, près de la frontière avec le Québec. 

L’accusé, qui réside à Dollard-des-Ormeaux, dans l’ouest de l’île de Montréal, pratiquait la médecine à cet hôpital ontarien depuis un certain temps. Il a été arrêté le jour même où le décès de M. Poidinger a été constaté.  

Brian Nadler a brièvement comparu, mardi, par téléconférence, au palais de justice de L’Orignal, en Ontario, depuis le Centre de détention d’Ottawa-Carleton. Il maintient son innocence, selon son avocat. Il doit comparaître à nouveau devant le tribunal le 20 avril.

Entre-temps, la Police provinciale de l’Ontario poursuit son enquête pour déterminer si le suspect a pu avoir été impliqué dans d’autres décès survenus à cet hôpital.

Le registre de l’Ordre des médecins et chirurgiens de l’Ontario indique que le docteur Nadler est un spécialiste en médecine interne, diplômé de l’Université McGill en 2010. Il a aussi pratiqué la médecine en Saskatchewan et au Nevada.

Laisser un commentaire