Ontario: Un fermier milite pour que la vente de lait cru soit permise

OTTAWA – Un agriculteur de l’est de l’Ontario qui doit se soumettre à une ordonnance de cesser de vendre du lait cru espère pouvoir convaincre les autorités de la province de le laisser poursuivre ses activités.

Michale Ilgert proposait depuis 2010 à ses clients du lait non pasteurisé issu d’un arrangement impliquant sa ferme située près de Golden Lake, en Ontario.

En novembre 2016, les autorités sanitaires du comté et du district de Renfrew ont émis une ordonnance de cesser et de s’abstenir de poursuivre ces activités commerciales.

Le gouvernement de l’Ontario insiste sur le fait que le lait non pasteurisé pose des risques de santé significatifs pour le public. La vente et la distribution d’un tel produit sont interdites par la loi dans la province, mais sa consommation est jugée légale.

M. Ilgert doit comparaître mardi devant la Commission d’appel et de révision des services de santé de l’Ontario. Il entend faire valoir que le lait cru constitue une option saine qui répond à une demande grandissante des consommateurs.

L’agriculteur devrait par ailleurs être accompagné par Michael Schmidt, un fermier qui milite pour la même cause et dont le combat judiciaire s’est rendu devant le plus haut tribunal canadien.

En 2014, la Cour suprême a refusé d’entendre l’appel de M. Schmidt, qui contestait un jugement l’ayant reconnu coupable de 13 chefs d’accusation en vertu de la Loi sur la protection et la promotion de la santé et de la Loi sur le lait.