Ontario: un groupe souhaite que les écoles offrent des produits menstruels gratuits

TORONTO — Un groupe incluant les quatre principaux syndicats d’enseignants de l’Ontario exhorte le gouvernement provincial à offrir des produits menstruels gratuits dans toutes les écoles financées par l’État.

Le groupe, dirigé par le Cabinet de la jeunesse de Toronto, a lancé l’appel dans une lettre ouverte au ministre de l’Éducation Stephen Lecce, lundi.

Il affirme que certains conseils scolaires de l’Ontario — comme le Toronto District School Board et le Waterloo Region District School Board — ont agi de leur propre chef, mais le groupe demande à la province d’étendre la mesure à l’ensemble des 72 conseils scolaires de l’Ontario.

Le groupe note que la Colombie-Britannique, la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard offrent des produits menstruels gratuits à toutes les élèves.

La lettre précise que les produits menstruels sont une nécessité, et non un luxe.

Le groupe ajoute qu’un manque d’accès aux produits menstruels peut conduire des élèves à manquer l’école et le travail.

«Chaque femme, fille, homme trans et personne non binaire devrait pouvoir se concentrer sur son éducation et être des participants actifs sans avoir à s’inquiéter d’un accès insuffisant aux tampons, serviettes hygiéniques et autres produits menstruels», lit-on dans la lettre.

Le groupe, qui comprend également la Commission ontarienne des droits de la personne et l’Ontario Student Trustees Association, demande à la province de financer entièrement l’initiative et de veiller à ce qu’elle soit en place d’ici la fin de 2021.

«Ces produits doivent non seulement être gratuits, mais aussi être fournis d’une manière qui protège également la vie privée, sont sans obstacle et facilement accessibles», indique la lettre.

Une porte-parole de M. Lecce a déclaré que le ministère savait que le manque d’accès aux produits menstruels «crée un stress important dans la vie des étudiantes», en particulier dans les communautés à faible revenu.

«Nous restons ouverts et déterminés à trouver des solutions innovantes pour aider les filles et les jeunes femmes à accéder aux produits menstruels et à soutenir leur bien-être socioémotionnel», a écrit Caitlin Clark dans un courriel.

Laisser un commentaire