Opération Nez rouge entame le sprint final de sa 39e campagne de raccompagnement

MONTRÉAL — Les fêtards qui célébreront le Nouvel An pourront encore compter sur les bénévoles d’Opération Nez rouge pour les reconduire à bon port.

Les services de raccompagnement de la 39e campagne annuelle de l’organisation prendront fin samedi au cours du réveillon de la Saint-Sylvestre, l’une des soirées les plus achalandées pour les centres d’appels d’Opération Nez rouge. 

«Souvent à la mi-décembre, on a quand même un bon blitz avec les partys de Noël et les rencontres en famille qui débutent. Mais le 31 (décembre) reste un classique indémodable pour Nez rouge. Le téléphone ne dérougit pas dans nos centrales», relate la directrice des communications de l’organisme à but non lucratif, Marilyn Vigneault, en entrevue. 

L’organisation est d’ailleurs toujours à la recherche de bénévoles pour clore cette dernière soirée de raccompagnement. Il n’est pas trop tard pour s’inscrire, mentionne Mme Vigneault. 

Des dizaines de communautés du Québec sont desservies par Opération Nez rouge, qui invite la population à visiter son site web, operationnezrouge.com, pour vérifier les heures d’ouverture de la centrale de son secteur et demander un raccompagnement.

Les bénévoles permettent aux personnes qui ont bu de l’alcool lors d’une soirée de la période des Fêtes d’être ramenées chez elles en toute sécurité, avec leur automobile.

Plus de 16 000 personnes ont pu bénéficier des services par quelque 14 000 bénévoles d’Opération Nez rouge au cours des quatre premiers week-ends d’activités en 2022, soit du 25 novembre au 18 décembre, précise Mme Vigneault. 

L’organisation présentera mardi prochain un bilan complet de sa 39e année. Opération Nez rouge évoque toutefois ne pas avoir renoué avec son nombre prépandémique de raccompagnements. 

«Le contexte n’est pas le même. En 2019, on avait davantage de régions qui étaient en opération. Certaines d’entre elles faisaient aussi plus de soirs au calendrier», explique Mme Vigneault.

Elle a tout de même senti un retour vers le «réflexe Nez rouge» après une pause en 2020 et une reprise partielle en 2021 en raison de la crise sanitaire.

«Avec plus de 16 000 raccompagnements comme bilan partiel, c’est très satisfaisant puisqu’un raccompagnement, c’est un accident potentiellement évité», soutient-elle. 

Les automobilistes qui désirent un raccompagnement sont invités à utiliser l’application mobile de l’Opération Nez rouge ou à composer le 1-866-DESJARDINS.

Tous les fonds recueillis dans le cadre de la campagne de raccompagnement seront distribués à des organismes locaux liés à la jeunesse ou au sport amateur.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.