Oshawa: quatre personnes manquent toujours à l’appel après un incendie

OSHAWA, Ont. — Quatre personnes étaient toujours portées disparues lundi après-midi à Oshawa, en Ontario, après un incendie fulgurant qui a ravagé une maison en rangée. 

Les autorités ont indiqué que l’incendie s’était déclaré vers 1 heure du matin et avait blessé cinq personnes, qui ont été transportées à l’hôpital. Les responsables n’ont pas identifié les quatre personnes portées disparues, mais leur famille et leurs amis craignaient que deux hommes et deux enfants n’aient pu sortir de chez eux.

Gerry Leblanc a relaté que sa femme et lui avaient été réveillés par la police qui leur avait crié de sortir de chez eux alors que le feu brûlait de l’autre côté de la rue.

M. Leblanc dit avoir enfilé une robe de chambre avant de sortir. Il a alors vu le dernier étage de la maison en rangée où vit son frère englouti par les flammes.

«Seigneur Jésus!, a-t-il lancé à ce moment-là. Je me demande s’il va sortir.»

Douze heures plus tard, M. Leblanc est retourné dans la zone, toujours en robe de chambre, après avoir passé un peu de temps à se reposer chez un ami. Il a dit qu’il avait peu d’informations sur son frère, Paul Leblanc.

«Je ne sais même pas s’il est mort», a-t-il déclaré.

Sa nièce, Tammy Wilson, a dit que Paul Leblanc n’avait pas de téléphone et que sa famille n’avait plus de nouvelles de lui depuis dimanche après-midi.

«C’est angoissant», a-t-elle affirmé.

Des voisins ont raconté que M. Leblanc et un autre homme avaient loué des chambres au dernier étage de la maison où vivait également une famille avec enfants.

Aaron Clague a dit que son ami vivait dans la maison où l’incendie a éclaté et a réussi à s’échapper avec sa femme et leur plus jeune fils.

«Il a dit aux enfants de les suivre. Ils ne sont pas sortis, a-t-il raconté. Nous supposons le pire en ce moment.»

Sharon Powell, une autre amie de la famille, a indiqué qu’elle était venue à la maison après avoir entendu parler de l’incendie.

«Tout ce à quoi je pouvais penser, ce sont les enfants, a-t-elle confié en pleurant. Les deux garçons ont dormi à l’étage, je ne pense pas qu’ils aient eu la chance de s’en sortir.»

Kim Kirouac, quant à elle, cherchait des informations sur son ami Terry Clark, qui, selon elle, vivait au dernier étage.

«J’espère que ce n’est pas vrai, a-t-elle dit en essuyant ses larmes. J’espère qu’il est sorti vivant.»

Un responsable du service des incendies de la ville, Derrick Clark, était émotif alors qu’il parlait aux journalistes lundi matin.  

Il a déclaré que la maison au coeur de l’incendie comptait neuf occupants, dont cinq ont été transportés à l’hôpital. L’un d’entre eux reste à l’hôpital, mais les autres ont obtenu leur congé.

«Nous avons quatre résidents portés disparus et, vous savez, pour le moment, cela ne semble pas avoir une fin positive, mais nous allons continuer nos enquêtes», a-t-il assuré.

M. Clark a indiqué que l’incendie avait causé d’importants dommages structurels, ce qui rend les unités trop dangereuses pour les équipes de pompiers pour le moment.

«La structure est extrêmement instable en ce moment. L’incendie a été très, très intense, très difficile pour nos pompiers hier soir, et il nous faudra un certain temps pour régler les choses», a-t-il expliqué.

Il a ajouté que certains résidents des unités étaient hébergés dans un hôtel local et recevaient une aide de la Croix-Rouge et des services sociaux.

On ignorait la cause de l’incendie dans l’immédiat, mais plusieurs enquêtes sont en cours.

Laisser un commentaire