O’Toole est critiqué pour un courriel venant de son compte de député

OTTAWA — Un député libéral demande une enquête pour savoir si le candidat à la direction du Parti conservateur Erin O’Toole utilise de façon inappropriée des ressources financées par les contribuables au cours de sa campagne.

Robert Morrissey dit avoir reçu un courriel de la part de l’adresse personnelle de M. O’Toole sur la Colline du Parlement le 12 mai, avec le sujet «soutien», qui le remerciait de son appui.

Ce n’était pas M. Morrissey qui devait être le destinataire de ce courriel, mais le député conservateur Rob Morrison qui s’apprêtait à se ranger publiquement derrière M. O’Toole.

M. Morrissey a détaillé les allégations et inclus une copie d’un courriel dans une lettre adressée au président de la Chambre des communes, Anthony Rota, qui dirige également le Bureau de régie interne (BRI).

La Presse canadienne a obtenu une copie de la lettre.

Le BRI régit les députés et veille au respect des règles relatives à leur conduite, y compris l’interdiction explicite d’utiliser des ressources de la Chambre des communes au cours d’une campagne à la direction.

En utilisant son compte de messagerie électronique de député pour discuter de sa campagne, O’Toole a enfreint cette règle, prétend M. Morrissey.

«Je crois que cette utilisation des ressources constitue une violation du règlement intérieur des membres, écrit-il. Je demande au BRI d’enquêter sur toute violation potentielle.»

De son côté, l’organisation de M. O’Toole a rejeté les allégations du député libéral en disant qu’il s’agissait d’une simple erreur.

«C’était une erreur d’envoyer ce courrier, a commenté une porte-parole de l’organisation, Mélanie Paradis. Nous faisons de notre mieux pour respecter la lettre et l’esprit des règlements.»