Ottawa annonce 58,6 millions $ pour aider les travailleurs agricoles étrangers

OTTAWA — Le gouvernement fédéral octroie près de 59 millions $ pour mieux protéger la santé et la sécurité des travailleurs étrangers dans le milieu agricole.

La ministre de l’Emploi, Carla Qualtrough, dit que bien que la majorité des employeurs suivent les consignes sanitaires pour empêcher la transmission de COVID-19, il y a eu des cas rapportés de «comportements inappropriés et des conditions de travail dangereuses».

Ottawa avait déjà annoncé en avril un montant forfaitaire de 1500 $ par travailleur pour assurer l’isolement de 14 jours à l’arrivée des travailleurs étrangers. Concrètement, cet argent devait servir à payer le logement du travailleur et à couvrir un salaire.

Or, certains reportages publiés dans ces derniers jours ont fait état d’abus de la part de certains employeurs, qui forcent les travailleurs à payer des frais pour leur propre mise en quarantaine, par exemple.

Plutôt que d’offrir des fonds directement aux travailleurs, le gouvernement fédéral va débourser 58,6 millions $ qui iront aux producteurs agricoles et à certains intermédiaires.

Ce sont donc 7,4 millions $ qui iront à des organismes de soutien aux travailleurs migrants, afin qu’ils les informent, dans leur langue, de leurs responsabilités et de leurs droits en sol canadien ainsi qu’aux services qui leur sont offerts.

De plus, 16,2 millions $ serviront à augmenter la portée et le nombre d’inspections dans les entreprises agricoles les plus à risque. La ministre Qualtrough a précisé que ces inspections doivent déjà se faire en personne et qu’elles prendront de l’ampleur. Elle s’attend aussi à une «réaction plus immédiate» dans les cas où il y aurait de l’abus.

Enfin, 35 millions $ serviront à rendre les lieux de travail plus sécuritaires.

«Ces fonds pourront entre autres servir à l’achat d’équipement de protection individuelle, au réaménagement des lieux de travail et des habitations, ainsi qu’à absorber une partie des coûts exceptionnels associés à une éclosion de COVID-19», a énuméré la ministre fédérale de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau.

Mme Bibeau a ajouté que le gouvernement fédéral planchera dans les prochains mois sur de nouvelles normes nationales de logement qui assureront la sécurité et la dignité des travailleurs, en partenariat avec les représentants de l’industrie, les provinces, les territoires ainsi que des partenaires étrangers.

Jusqu’à maintenant, des centaines de travailleurs migrants ont été déclarés positifs au coronavirus, surtout dans la région de Windsor-Essex dans le sud de l’Ontario. Trois d’entre eux en sont décédés.

Le gouvernement fédéral dit qu’il collabore avec la Croix-Rouge canadienne et l’Ontario afin de mettre en place des logements temporaires pour isoler les travailleurs migrants infectés, conformément aux directives de santé publique.

Laisser un commentaire
Les plus populaires