Ottawa annonce 6,4 millions $ pour un réseau de recherche en santé pour les Inuits

OTTAWA — Le gouvernement fédéral et une organisation représentant les Inuits au Canada ont annoncé un financement de 6,4 millions $ pour établir un réseau de recherche pour répondre aux besoins des Inuits. 

L’Inuit Tapiriit Kanatami affirme que le financement aidera les Inuits à définir les priorités de recherche et à soutenir l’autodétermination et les solutions dirigées par les Inuits aux problèmes et défis uniques auxquels ils sont confrontés.

«Nous ne recherchons pas une approche complètement distincte de la recherche, a déclaré mercredi le président d’Inuit Tapiriit Kanatami, Natan Obed, lors d’une conférence de presse. Nous travaillons avec des institutions, nous apportons une perspective spécifique aux Inuits au travail que nous faisons.»

Le financement provient des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et ira aux quatre régions inuites du Canada et à leurs organisations respectives de revendications territoriales.

Le ministre fédéral de la Santé, Jean Yves-Duclos, a déclaré que le réseau de recherche contribuera à améliorer la santé et le bien-être des Inuits.

«Les communautés sont très unies et elles sont dévouées et engagées à prendre soin les unes des autres, a-t-il déclaré. Les Inuits sont en effet des membres actifs de leurs communautés et font déjà une grande partie du travail pour prendre soin de leurs familles et de leurs voisins, et, par conséquent, une grande partie du travail menant à une meilleure santé et un meilleur bien-être.»

Natan Obed a déclaré que le financement «aidera de plusieurs manières que nous ne pouvons peut-être même pas imaginer pour le moment».

Il a souligné qu’une enquête nationale sur la santé des Inuits est en cours, et que ces informations pourraient permettre de mieux comprendre les résultats en matière de santé afin d’identifier les priorités. 

«Le fait d’avoir un réseau et d’avoir des capacités dans l’ensemble de l’Inuit Nunangat (la terre des Inuits) permettra aux Inuits de mieux utiliser les fonds existants et permettra également des opportunités et des partenariats qui ne sont peut-être pas possibles aujourd’hui», a dit le président d’Inuit Tapiriit Kanatami.

M. Obed affirme que traditionnellement, les représentants inuits n’ont pas été admissibles au financement de la recherche.

Il a indiqué que la stratégie nationale inuite sur la recherche d’Inuit Tapiriit Kanatami, qui a été publiée en 2018, vise à changer cela. Elle fournit des conseils pour une recherche respectueuse et bénéfique pour tous les Inuits.

M. Obed a déclaré que l’organisation travaillait depuis longtemps avec les Instituts de recherche en santé du Canada sur des questions telles que la tuberculose. Le taux de tuberculose chez les Inuits du Nunavut est plus de 300 fois supérieur à celui de la population non autochtone du Canada.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.