Ottawa conclut des accords provisoires avec des mi’kmaq sur la pêche au homard

HALIFAX — La ministre fédérale sortante des Pêches, Bernadette Jordan, estime que de nouveaux accords de pêche conclus avec des communautés mi’kmaq de la Nouvelle-Écosse indiquent que son approche de la pêche au homard autochtone fonctionne, malgré les tensions persistantes en mer. 

Mme Jordan a été défaite lors des élections fédérales du 20 septembre, mais elle conserve son poste de ministre jusqu’à la formation d’un nouveau cabinet par le premier ministre.

Certains politologues estiment que les différends sur la pêche dans la baie St. Marys lui ont fait perdre des voix aussi bien chez les mi’kmaq que chez les pêcheurs commerciaux allochtones.

Le ministère fédéral des Pêches a annoncé mercredi qu’il avait conclu un «arrangement provisoire» qui permettra aux Autochtones de Bear River et de la vallée de l’Annapolis de pêcher le homard à des fins de «subsistance convenable». Ces pêcheurs mi’kmaq pourront installer 70 casiers chacun au large du sud de la Nouvelle-Écosse — et vendre légalement leurs prises.

Les communautés mi’kmaq Acadia et Glooscap ont également participé à l’élaboration de ce plan de gestion et pourraient demander à leurs communautés de participer à la pêche cette saison en vertu de la même entente, indique le ministère fédéral.

Des tensions subsistent toutefois entre Ottawa et la Première Nation Sipekne’katik. Des pêcheurs mi’kmaq affirment que des agents du gouvernement ont saisi des pièges installés dans le cadre de leur «pêche autoréglementée» au sud-ouest de la Nouvelle-Écosse.

Cette communauté invoque l’arrêt Marshall de la Cour suprême, qui autorisait en 1999 les Autochtones à une pêche «de subsistance convenable». La Cour a toutefois précisé par la suite qu’Ottawa pouvait tout de même réglementer ce droit issu de traités, à des fins de conservation ou à d’autres fins, limitées.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.