Ottawa conteste les tarifs américains de 2018 sur les produits d’énergie solaire

OTTAWA — Le gouvernement fédéral fait un geste pour contester les tarifs américains imposés en 2018 sur les produits d’énergie solaire canadiens.

Dans un communiqué publié jeudi, la ministre canadienne du Commerce international, Mary Ng, estime que ces tarifs sont «injustifiés» et qu’ils «violent clairement les dispositions et l’esprit» de l’accord de libre-échange nord-américain.

Comme première étape du processus de règlement des différends prévu dans l’Accord Canada-États-Unis-Mexique (ACÉUM), la ministre Ng indique qu’Ottawa a demandé à consulter les États-Unis sur le maintien de ces tarifs.

Le gouvernement fédéral estime que ces droits de douane ont fait chuter de 82 % les exportations vers les États-Unis de produits d’énergie solaire canadiens.

La ministre Ng soutient que le Canada et les États-Unis doivent travailler ensemble dans la lutte contre le changement climatique, notamment en attirant des investissements dans l’économie nord-américaine, qui se remet de la pandémie de COVID-19.

Elle estime que cet effort inclut la création d’emplois des deux côtés de la frontière «dans une économie mondiale à faibles émissions de carbone de plus en plus concurrentielle».

Laisser un commentaire