Ottawa cumule un déficit budgétaire de 11,8 milliards $ d’avril à novembre

OTTAWA — Le gouvernement fédéral cumulait un déficit budgétaire de 11,8 milliards $ pour les huit premiers mois de son exercice financier 2019-2020, ce qui se comparait à un déficit de 2,1 milliards $ pour la même période de l’exercice précédent.

Les dépenses des programmes ont grimpé de 14,8 milliards $ pour atteindre 211 milliards $, comparativement à celles de 196,3 milliards $ de la même période un an plus tôt, a précisé vendredi le ministère des Finances dans sa revue financière mensuelle.

La croissance des dépenses était attribuable à l’augmentation des principaux transferts aux particuliers, aux principaux transferts aux autres administrations et aux charges de programmes directes.

Les revenus ont grimpé de 5,7 milliards $ à 215,7 milliards $, alors qu’ils avaient été de 210 milliards $ un an plus tôt. Le ministère a expliqué cette progression «en grande partie» à la hausse des rentrées d’impôt sur le revenu des particuliers.

Ces revenus comprenaient une somme de 28 millions $ reçue par Ottawa pour la partie fédérale des droits d’accise sur le cannabis ayant fait l’objet d’une cotisation.

Les frais de la dette publique ont avancé de 600 millions $ pour atteindre près de 16,4 milliards $, essentiellement sous l’effet des rajustements plus importants apportés à la valeur des obligations à rendement réel en fonction de l’indice des prix à la consommation et de la hausse du taux d’intérêt effectif moyen sur l’encours des bons du Trésor du gouvernement du Canada.

Selon les données dévoilées en décembre par le ministère des Finances, le déficit budgétaire fédéral devrait atteindre 26,6 milliards $ cette année, comparativement à la projection de 19,8 milliards $ réalisée au printemps dernier.

Les plus populaires