Ottawa dépose un projet de loi pour la protection des enfants autochtones

OTTAWA — Le gouvernement Trudeau a déposé son projet de loi sur la protection de l’enfance visant à mettre fin à la surreprésentation des enfants autochtones dans les familles d’accueil.

Le projet de loi souligne la nécessité pour le système de protection de l’enfance de promouvoir davantage de soins préventifs et de soutenir les familles au lieu de séparer les enfants autochtones de leur mère.

Le ministre des Services aux Autochtones, Seamus O’Regan, a qualifié la loi «d’historique». Il a souligné que l’objectif principal est de donner plus de possibilités aux Premières Nations, aux Inuits et aux Métis d’exercer leur compétence sur les services à l’enfance et à la famille dans leurs communautés.

Les dirigeants autochtones ont applaudi le projet de loi, qui figurait parmi les cinq premières recommandations de la Commission de vérité et réconciliation du Canada.

Selon le chef national de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, le nombre d’enfants autochtones pris en charge — plus de 40 000 — démontre l’existence d’une crise des droits de la personne. Il ajoute que les autorités doivent accorder plus aux enfants des Premières Nations.

Pour M. Bellegarde, le projet de loi est un premier pas important, mais il souligne aussi la nécessité de le faire adopter avant la dissolution du Parlement pour les élections d’octobre.