Ottawa espère que des nouveaux panneaux dissuaderont l’utilisation de drones

OTTAWA – Le gouvernement fédéral espère que ses nouveaux panneaux affichant l’inscription «Drones interdits» éloigneront les opérateurs de ces aéronefs sans pilote à bord des aéroports et du trafic aérien commercial en général.

Le ministre fédéral des Transports Marc Garneau a dévoilé les panneaux lors d’une conférence de presse, lundi, à l’aéroport d’Ottawa.

Cette mesure est annoncée dans le cadre de la campagne de sensibilisation nationale sur la sécurité alors que le gouvernement s’apprête à proposer une nouvelle règlementation sur l’utilisation des drones — qui prévoira de nouvelles catégories, un processus d’enregistrement simplifié et de nouvelles exigences de marquage.

M. Garneau a souligné qu’il était important que les utilisateurs sachent comment faire voler leurs appareils de façon sécuritaire et légale.

Des pénalités pourraient être imposées à ceux qui adopteraient une utilisation dangereuse ou négligente — comme la violation d’un espace aérien restreint ou la mise en danger d’un appareil avec un pilote. Les contrevenants pourraient se retrouver en prison ou payer une amende allant jusqu’à 25 000 $.

Transport Canada veut que les nouveaux panneaux soient installés dans les aéroports, les parcs, les municipalités ou près de toute activité où il serait interdit de faire voler des drones.

«Un utilisateur de drone responsable devrait bien réfléchir aux endroits qu’il va survoler, rester loin des aéroports et des aéronefs, et savoir qu’il s’expose à de sérieuses conséquences en cas de comportement dangereux. Les panneaux « Drones interdits » rappellent que les drones ne sont pas admis partout. Pensez toujours sécurité d’abord», a déclaré le ministre par voie de communiqué.