Ottawa est invité à «sauver» 1600 yézidis en Irak

OTTAWA – Une organisation vouée à la défense des libertés religieuses dans le monde presse le gouvernement canadien de sauver jusqu’à 1600 yézidis en Irak, dont 400 femmes qui y seraient victimes de viols.

One Free World International a indiqué qu’elle avait discuté avec Ottawa le mois dernier d’un plan pour venir en aide à cette minorité religieuse en Irak, dont les fidèles sont souvent la cible de militants islamiques.

Le fondateur de l’organisation internationale, le révérend Majed el Shafie, soutient que depuis cette discussion, le mois dernier, il n’a reçu aucune nouvelle d’Ottawa.

Au cabinet du ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, John McCallum, on ne retrouve aucune trace de cette discussion, mais on se dit ouvert à la proposition.

Les yézidis sont des Kurdes vivant surtout en Irak; certains sont venus s’installer au Canada par le biais du Programme de réinstallation des réfugiés irakiens.

La Chambre des communes doit débattre jeudi d’une motion conservatrice concernant le sort des yézidis.

Le fondateur de l’organisation One Free World International, le révérend El Shafie, est un Égyptien qui avait été torturé et condamné à mort dans son pays après s’être converti au christianisme. Après son évasion, il s’est installé au Canada et a fondé cette organisation qui défend les minorités religieuses dans le monde, qu’elles soient musulmanes, juives, chrétiennes ou autres.