Ottawa fournira 1,49 G$ pour des projets de transport collectif en Ontario

OTTAWA – Le gouvernement fédéral a commencé, mardi, à distribuer une partie de l’enveloppe d’un milliard et demi de dollars prévue pour des projets d’infrastructures dans le secteur du transport collectif en Ontario.

Toronto aura, bien sûr, la part du lion, accaparant 500 millions $ de l’enveloppe initiale de 688 millions $ qui doit être consacrée exclusivement aux projets de transports en commun déjà approuvés, le financement étant rétroactif afin de couvrir les coûts assumés par les municipalités et les provinces depuis le 1er avril. Ottawa touchera 156 millions $ de fonds fédéraux, alors que Waterloo, Sudbury et Barrie recevront en tout près de 31 millions $.

Le premier ministre Justin Trudeau s’était déplacé à Barrie, mardi, pour annoncer les investissements fédéraux. La première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne, a rappelé que son gouvernement comptait consacrer 160 milliards $ d’ici 12 ans aux infrastructures. L’Ontario poursuit toujours ses négociations avec Ottawa afin de conclure une entente pour la prochaine étape de financement du transport collectif, a-t-elle indiqué.

Des ministres fédéraux ont aussi parcouru la province, mardi, pour propager la bonne nouvelle: la nouvelle leader du gouvernement en Chambre, Bardish Chagger, à Waterloo, la ministre de l’Environnement, Catherine McKenna, à Ottawa, et le ministre des Finances, Bill Morneau, à Toronto.

Les libéraux fédéraux espèrent que l’injection, cette année et l’an prochain, de 6,6 milliards $ dans les projets d’infrastructures, un programme de 60 milliards $ sur 10 ans, permettra de relancer l’économie et de renflouer les coffres du gouvernement afin d’atteindre éventuellement l’équilibre budgétaire.

Le gouvernement libéral de l’Ontario doit maintenant présenter sa liste de projets pour les infrastructures d’approvisionnement en eau s’il veut bénéficier du fonds spécifique de 570 millions $ prévu cette année par Ottawa dans ce secteur. Queen’s Park avait décidé, comme la Colombie-Britannique, de conclure d’abord une entente avec le fédéral sur le transport collectif.