Ottawa importe des analgésiques pour enfants, en pleine épidémie de VRS

OTTAWA — Santé Canada a annoncé lundi l’importation d’acétaminophène et d’ibuprofène pour nourrissons et enfants, des analgésiques qui devraient être disponibles sur les tablettes des commerces dans les semaines à venir.

Le ministère fédéral avait auparavant annoncé qu’il importait ces analgésiques pour enfants, mais que ces produits étaient destinés aux hôpitaux.

Santé Canada précise maintenant qu’il a également obtenu la garantie d’un approvisionnement en provenance de l’étranger, qui sera distribué aux pharmacies de détail et communautaires «au cours des prochaines semaines».

Le gouvernement fédéral n’a pas précisé la quantité de cet approvisionnement ni son origine. Mais il assure que toutes ces importations respecteront les normes de fabrication du Canada et seront étiquetées en anglais et en français.

Le ministère demande par ailleurs aux consommateurs de n’acheter que ce dont ils ont besoin, afin que les autres parents et les professionnels de la santé aient accès à ces analgésiques.

Cette décision de Santé Canada fait suite à une pénurie de ces médicaments contre la douleur et la fièvre chez les enfants, alors que les virus respiratoires syncytiaux font rage présentement auprès des tout petits. Cette pénurie, qui dure depuis quelques mois, a obligé de nombreux parents et des professionnels de la santé à s’arracher les derniers flacons et même à échanger des informations sur les commerces qui en avaient encore.

Le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos, a expliqué lundi en conférence de presse au Parlement que la demande avait été «exceptionnellement élevée au cours de l’été et de l’automne, et continue à s’accroître», car «les virus respiratoires ont un impact majeur sur nos enfants, en particulier les enfants plus jeunes».

M. Duclos a indiqué qu’au cours des dernières semaines, la production intérieure au pays de ces analgésiques avait «considérablement augmenté», et que l’«importation massive» annoncée lundi — «l’équivalent de plusieurs mois» de demande habituelle — avait déjà commencé à être livrée. Cette distribution se poursuivra «au cours des prochaines semaines et des prochains mois», a indiqué le ministre. 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.