Ottawa offre 40 M $ aux producteurs de fruits de mer de l’Atlantique après Fiona

Les entrepreneurs et producteurs de mollusques et de crustacés de la côte est touchés par la tempête post-tropicale Fiona se voient accorder 40 millions $ sur deux ans par Ottawa afin de se remettre des dégâts et de reconstruire des systèmes plus résistants.

La ministre responsable de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, Ginette Petitpas Taylor, en a fait l’annonce vendredi dans une installation exploitée par Prince Edward Aqua Farms, une mytiliculture située sur la côte nord-ouest de l’île.

Les conchyliculteurs du Canada atlantique et des Îles-de-la-Madeleine faisaient partie des entreprises touchées par la puissante onde de tempête et les vagues de Fiona, et sont les derniers à recevoir une partie du fonds de 300 millions $ prévu pour les secteurs qui ne pouvaient pas accéder à d’autres programmes fédéraux et provinciaux de secours aux sinistrés.

Mme Petitpas Taylor a déclaré en entrevue que l’argent aidera à réparer les dommages causés par la tempête, à remplacer l’équipement, à compenser la perte de crustacés et à financer également des projets à plus long terme pour aider l’industrie à développer des infrastructures mieux à même de faire face aux conditions météorologiques extrêmes.

La ministre a affirmé que la tempête avait eu un effet particulièrement dévastateur sur bon nombre des 266 conchyliculteurs du Canada atlantique, notant qu’ils sont d’importants employeurs qui génèrent des revenus dans les communautés rurales.

«C’est probablement le secteur qui a été le plus durement touché par la tempête, et (sa production) équivaut à 200 millions $ pour l’économie ici au Canada atlantique et il y a 2200 personnes employées», a-t-elle déclaré.

La ministre a indiqué qu’une partie des fonds servira à rendre l’industrie plus résistante aux conditions météorologiques extrêmes liées au changement climatique, mais elle n’a pas précisé combien.

Le Bureau d’assurance du Canada a qualifié la tempête post-tropicale Fiona d’événement météorologique extrême le plus coûteux jamais enregistré dans la région de l’Atlantique, causant 800 millions $ en dommages assurés jusqu’ici.

En octobre, les responsables fédéraux avaient annoncé que sur le fonds de 300 millions $, environ 100 millions $ seraient consacrés à la récupération des engins de pêche perdus et à la réparation des ports pour petits bateaux du Canada atlantique et du Québec.

Mme Petitpas Taylor a déclaré que des annonces d’aide à d’autres secteurs seront faites dans les semaines à venir.

Lors du passage de Fiona le 24 septembre, des maisons ont été emportées vers la mer, tandis que des ponts, des entreprises, des aéroports et d’autres infrastructures ont été gravement endommagés.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.