Ottawa organise une réunion en réaction au traitement de Joyce Echaquan

Ottawa convoque une réunion «urgente» avec des leaders autochtones pour discuter du «racisme que subissent les membres de leurs communautés dans les systèmes de soins de santé du pays».

Le ministre fédéral des Services aux Autochtones, Marc Miller, a annoncé jeudi son intention d’organiser cette réunion avec ses collègues ministres de la Santé, de la Justice et des Relations Couronne-Autochtones. Il n’a pas précisé si des représentants du gouvernement québécois seront aussi invités.

Le ministre a entamé son point de presse à Ottawa en présentant une fois de plus ses condoléances à la famille et à la communauté de Joyce Echaquan, cette femme de la communauté atikamekw de Manawan décédée à l’Hôpital de Joliette le 28 septembre.

Les circonstances de la mort de Mme Echaquan, qui avait été insultée à répétition par des employées, scène qu’elle a filmée de son lit d’hôpital, ont convaincu Québec d’ordonner une enquête publique. Cette enquête sera menée par un coroner.

«Les gens veulent de l’action», a avancé le ministre Miller. «Le gouvernement fédéral passera à l’action», a-t-il assuré.

«Partout au Canada, les peuples autochtones ont besoin d’avoir des soins de santé de première classe et ils ne les ont pas reçus jusqu’à maintenant», a jugé M. Miller. 

«Le système de santé a failli à Joyce et continue à faillir les peuples autochtones», a-t-il dénoncé, voyant dans le sort subi par Mme Echaquan «les pires expressions du racisme».

«Il ne s’agit malheureusement pas d’un cas, d’un événement isolé», a-t-il encore dit, soulignant la nécessité de cette réunion qu’il organise.

Le ministre espère que la réunion, qui sera virtuelle étant donné la pandémie, se tiendra aussi tôt que la semaine prochaine.

Intercepté à la sortie de son point de presse, il n’a pas voulu dire si des représentants du gouvernement québécois seront de l’exercice.

«On espère les peuples autochtones du Québec», a-t-il simplement répondu.

«La convocation, ce ne sera pas nécessairement l’occasion pour les politiciens de parler, a-t-il ajouté, mais vraiment ceux qui vivent l’expérience, ceux qui travaillent dans le domaine, pour jeter les bases de cette réforme qui se veut de longue haleine quand même, ainsi que les débuts d’une consultation étoffée pour réformer le système de santé au Canada.»

Réaction au Bloc québécois

Le député bloquiste Rhéal Fortin, soulignant que François Legault a présenté des excuses à la famille de Mme Echaquan, réclame que Justin Trudeau fasse pareil.

«Que le ministre (…) décide d’agir sur ce dossier-là, oui, on trouve que c’est une bonne chose. Est-ce que le premier ministre devrait s’excuser de ne pas avoir agi avant? Je pense que oui», a laissé tomber le député à sa sortie des Communes.

Laisser un commentaire
Les plus populaires