Ottawa promet 7,2 milliards $ en «aide urgente» aux provinces et aux municipalités

OTTAWA — Le gouvernement fédéral a déposé un projet de loi pour fournir 7,2 milliards $ aux provinces, aux territoires et aux municipalités, dont plus de la moitié sont destinés aux besoins immédiats en matière de soins de santé.

La ministre des Finances, Chrystia Freeland, a indiqué jeudi que la COVID-19 avait exercé une pression extrême sur les systèmes de soins de santé à travers le pays et que les Canadiens ont besoin d’aide de toute urgence.

De cette somme, 4 milliards $ seront versés dans le cadre du Transfert canadien en matière de santé, pour éviter que les systèmes de santé ne ploient sous la pression continue de la pandémie.

Le projet de loi prévoit également une enveloppe de 1 milliard $ pour soutenir le déploiement des programmes de vaccination contre la COVID-19. 

Ottawa fournirait aussi 2,2 milliards $ aux municipalités et aux collectivités des Premières Nations, par l’entremise du Fonds de la taxe sur l’essence du gouvernement fédéral.

Selon la ministre Freeland, ces sommes constituent un acompte sur des programmes qui seront décrits plus en détail dans le budget fédéral, le 19 avril.

Le député bloquiste Alain Therrien s’est félicité en Chambre que les libéraux «reconnaissent enfin qu’il faut augmenter les Transferts fédéraux en matière de santé». Mais il a demandé à quel moment le gouvernement consentira, comme le demandent les provinces, une hausse récurrente, qui ferait passer sa contribution aux coûts des soins de santé de 22 % à 35 % — soit un transfert de 28 milliards $ cette année. 

La ministre de la Santé, Patty Hajdu, lui a répondu qu’Ottawa avait versé aux provinces et territoires pendant la pandémie 19 milliards $ en transferts directs. «Le premier ministre a promis qu’il sera là pour les aider», a-t-elle dit. 

Le leader du gouvernement en Chambre, Pablo Rodriguez, a soutenu quant à lui que le Bloc québécois ne voulait pas reconnaître les bonnes nouvelles. «Il y a peut-être une chose que le Bloc n’aime pas ces temps-ci, c’est qu’il voit à quel point on peut bien collaborer avec le Québec, à travers les ententes qu’on a faites soit pour aider Lion Électrique, soit pour déployer le système d’internet en régions», a-t-il dit au député bloquiste Gabriel Sainte-Marie.

Laisser un commentaire