Ottawa punit deux anciens ministres du gouvernement haïtien

OTTAWA — Le Canada a annoncé mardi des sanctions contre deux anciens ministres haïtiens qu’il accuse d’aider des groupes criminels à semer le chaos dans ce pays.

Ottawa interdit à l’ancien ministre de la Justice Berto Dorcé et à l’ancien ministre de l’Intérieur Liszt Quitel d’entrer au Canada. Le gouvernement a aussi ordonné la saisie de tous les biens qu’ils pourraient détenir au Canada.

Le gouvernement Trudeau accuse les deux hommes de «corruption importante qui alimente la crise dans le pays».

Le Canada a maintenant puni 13 dirigeants politiques et économiques haïtiens qui, selon lui, ont permis aux groupes criminels de déstabiliser le pays, notamment par le biais de blanchiment d’argent.

Plusieurs des individus visés entretiennent des liens avec le premier ministre Ariel Henry, qui prétend qu’une intervention militaire internationale est nécessaire pour restaurer le calme et organiser des élections.

Le Canada se dit prêt à aider, mais uniquement quand les leaders politiques haïtiens se seront entendus sur l’aide dont ils ont besoin. Les sanctions visent notamment à les pousser dans la bonne direction.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.