Ottawa réexamine un financement après la décision de Ford sur le carbone

OTTAWA — Le gouvernement fédéral assimile l’abandon par le gouvernement de l’Ontario de son programme de plafonnement et d’échange des émissions de gaz à effet de serre à un retrait de la province de la feuille de route nationale sur le climat — et reconsidère par conséquent plus de 400 millions $ en financement.

Une porte-parole de la ministre fédérale de l’Environnement Catherine McKenna a affirmé que le financement de 420 millions $ prévu pour l’Ontario dans le Fonds du leadership pour une économie à faibles émissions de carbone faisait l’objet d’un réexamen, puisqu’il est lié à l’acceptation de la feuille de route qui inclut l’imposition d’un prix sur le carbone.

Le nouveau premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a annoncé mardi que son gouvernement procédait dès maintenant à «l’élimination ordonnée» de tous les programmes financés par les recettes du système de plafonnement et d’échange de droits d’émissions de gaz à effet de serre, communément appelé «marché du carbone», mis sur pied par les libéraux de Kathleen Wynne en 2017.

Cela a poussé Ottawa à mettre immédiatement les freins à la portion prévue pour l’Ontario dans le fonds sur les changements climatiques, doté d’un budget de 1,4 milliard $.

En avril, Mme McKenna et l’ancienne première ministre Kathleen Wynne avaient signé un plan pour fournir 100 millions $ au Fonds pour un Ontario vert, qui offre des remboursements aux propriétaires fonciers, aux propriétaires d’entreprises et aux fermiers qui adoptent des mesures d’efficacité énergétique pour leurs édifices et leurs équipements.

La porte-parole de Mme McKenna a indiqué que la somme de 100 millions $ demeurait inchangée à ce jour, et que ce serait probablement le cas jusqu’à ce que le gouvernement fédéral ait complété sa réévaluation de la situation.

Les plus populaires