Ottawa surveillera la conduite des entreprises canadiennes à l’étranger

OTTAWA — Le gouvernement libéral a annoncé mercredi la création d’un organisme indépendant pour surveiller la conduite des entreprises canadiennes qui mènent des activités à l’étranger.

Le ministre fédéral du Commerce international, François-Philippe Champagne, a annoncé les nouvelles mesures lors d’une conférence de presse.

Le rôle de l’ombudsman canadien indépendant pour la responsabilité sociale des entreprises consistera à résoudre les différends ou les conflits entre les sociétés canadiennes et les collectivités touchées par leurs activités à l’étranger.

Le mandat du nouveau groupe visera particulièrement les industries des mines, du pétrole et du gaz, ainsi que du textile. Il s’étendra à d’autres secteurs après un an d’activités.

L’ombudsman sera aussi chargé de mener des enquêtes de façon indépendante, de présenter des rapports, de recommander des solutions et d’en surveiller la mise en œuvre, a précisé le gouvernement.

M. Champagne a prévenu que son gouvernement pourrait interrompre son appui, incluant un appui financier, aux entreprises qui commettent des violations. Le ministre a lui-même l’intention de jouer un rôle actif afin de les mettre au pas.

«De faire flotter l’unifolié signifie quelque chose. Cela signifie qu’on s’associe avec une gamme de valeurs», a-t-il expliqué.

«C’est une marque extraordinaire dans le monde aujourd’hui, mais cela vient avec des responsabilités.»

Le nouvel organisme se veut une version améliorée de l’actuel «conseiller en responsabilité sociale des entreprises», qui a été largement critiqué pour son manque de pouvoir face aux plaintes de mauvaise conduite déposées contre des entreprises canadiennes, surtout dans l’industrie minière.

Selon la présidente-directrice générale du Conseil canadien pour la coopération internationale (CCCI), Julia Sanchez, les groupes de la société civile comme le sien suivront de près les activités du nouvel organisme.

Le CCCI et d’autres organisations feront partie d’un groupe consultatif multipartite sur la conduite responsable des entreprises qui a aussi été mis sur pied dans le cadre de l’annonce du ministre Champagne.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie