Ottawa suspend la revente des véhicules de la GRC mis hors service

OTTAWA — Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Bill Blair, suspend la vente d’anciens véhicules de la GRC, deux jours après l’arrestation en Nouvelle-Écosse d’un homme qui se serait fait passer pour un policier au volant d’une fausse voiture de la police fédérale. 

La Ford Taurus 2013 du suspect était en fait une ancienne voiture de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), qui aurait été modifiée pour ressembler à un véhicule de police «banalisé».

La voiture était semblable à la fausse auto-patrouille de la GRC utilisée par l’auteur de la tuerie qui a fait 22 morts en Nouvelle-Écosse les 18 et 19 avril 2020.

Dans une déclaration publiée vendredi, le ministre Blair soutient d’abord que le processus de revente des véhicules de la GRC mis hors service «assure qu’ils ne peuvent pas être facilement utilisés à des fins criminelles». Mais le ministre ajoute que ces ventes seront suspendues, afin de garantir «que ce processus reste approprié et fiable». 

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil, s’est dit satisfait de la décision du ministre Blair. «Voilà une excellente première étape», a-t-il estimé, ajoutant que le ministre de la Justice de la province, Mark Furey, travaillait avec M. Blair sur ce dossier.

«Lors de la prochaine session, nous présenterons un projet de loi qui traite des accessoires (policiers) et de la façon de gérer les véhicules (de police) municipaux dans notre province.»

Une voiture «toute équipée» 

La GRC a indiqué mercredi que dans le cas le plus récent, un suspect de 23 ans d’Antigonish aurait utilisé la voiture en question pour intercepter d’autres véhicules dans la région de Halifax et dans le comté d’Antigonish.

Le véhicule était équipé de lumières DEL dans la lunette arrière, d’un microphone sur le tableau de bord, d’un système de diffusion publique, d’une radio bande publique et d’une barre de poussée, avec lumières DEL, montées sur la calandre. La police a toutefois indiqué que le suspect ne semblait pas porter d’uniforme de policier ni d’arme à feu.

«Il est toujours illégal de se faire passer pour un agent de police et nous prendrons toutes les mesures possibles pour empêcher que de tels crimes ne soient commis», a indiqué M. Blair vendredi.

Le véhicule utilisé lors de la tuerie d’avril dernier en Nouvelle-Écosse avait été fortement modifié, avec une barre lumineuse d’urgence sur le toit et des autocollants qui ressemblaient en tous points à ceux des auto-patrouilles de la GRC.

Au début de l’enquête de la police fédérale sur cette tragédie, un officier a déclaré que le tueur avait ainsi pu circuler beaucoup plus librement dans la province, «toujours en avance sur nos enquêteurs».

Laisser un commentaire