Ottawa tente de lutter contre la désinformation à l’ère de la COVID-19

Ottawa tente de freiner les informations fausses et trompeuses en lien avec la COVID-19 qui pullulent sur le web.

Le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault, a annoncé 3 millions $ pour financer des initiatives à la pièce qui devraient aider les Canadiens à «faire preuve d’un esprit critique» et à lutter contre «le racisme et la stigmatisation».

Huit organisations ont été choisies pour mener à bien ces projets, qui peuvent prendre la forme d’outils de sensibilisation ou encore d’ateliers en ligne, dès ce printemps. Les projets financés devront rejoindre la population à l’échelle nationale et locale, ainsi que les communautés autochtones et minoritaires, dans les deux langues officielles.

Par exemple, la Fédération professionnelle des journalistes du Québec recevra 330 164 $ pour le projet «COVID-19: Dépister la désinfo» mené en collaboration avec l’Agence Science-Presse.

Par voie de communiqué, M. Guilbeault a tenu à rappeler aux Canadiens d’être prudents lorsqu’ils cherchent des renseignements en ligne sur la COVID-19 et de s’assurer que leurs sources sont fiables.

«Nous devons être des consommateurs de nouvelles faisant preuve d’un esprit critique et prendre des décisions éclairées», a-t-il affirmé.

Le ministre met également en garde contre «la discrimination et le climat de haine et de peur» engendré par le contexte actuel.

Les plus populaires