Ottawa veut continuer d’aider les grands employeurs, tels Air Canada

Le gouvernement fédéral veut continuer de travailler avec les secteurs durement touchés par la pandémie pour identifier des façons de les aider.

Le premier ministre Justin Trudeau l’a souvent répété samedi lors de son point de presse à Ottawa, au lendemain de l’annonce qu’Air Canada allait mettre à pied 20 000 personnes.

Il s’agit là de plus de 50 % des employés du transporteur national.

M. Trudeau ne s’est pas prononcé sur la possibilité de renationaliser le transporteur.

Il a plutôt répété qu’Ottawa va continuer de travailler avec les compagnies aériennes pour les aider à tirer profit de programmes mis en place depuis le début de la pandémie, comme les subventions salariales.

M. Trudeau a aussi évoqué des crédits d’urgence pour les grands employeurs et de l’aide sectorielle.

«Nous savons que la situation est extrêmement difficile pour les compagnies aériennes, a dit le premier ministre. C’est pourquoi nous mettons en place des mesures pour appuyer les travailleurs, incluant ceux de l’industrie aérienne.

«Nous allons travailler de près avec des compagnies comme Air Canada, pour voir ce qu’on peut faire de plus pour les aider.»

M. Trudeau a par ailleurs annoncé que Santé Canada a approuvé le premier essai de vaccins contre le coronavirus, à l’Université Dalhousie.

Santé Canada travaillera avec des fabricants à ce chapitre. Décrivant la nouvelle comme très encourageante, le premier ministre a toutefois rappelé que la recherche et la mise au point prennent du temps.

Allocation pour enfants

M. Trudeau a également annoncé que l’Allocation canadienne pour enfants (ACE) sera de nouveau bonifiée en juillet, pour refléter l’augmentation du coût de la vie.

«Qu’il serve à acheter de la nourriture ou de nouveaux vêtements ou à organiser des activités à la maison, ce soutien supplémentaire aidera les parents à relever les défis que pose la COVID-19», a-t-il dit. 

L’ACE est un versement mensuel. La prestation annuelle maximale passera à 6 765 $ par enfant de moins de six ans et à 5 708 $ par enfant de six à 17 ans.

Croix-Rouge

Le gouvernement fédéral a aussi mis de l’avant du financement pouvant atteindre 100 millions $ pour aider la Croix-Rouge à répondre à la hausse de la demande due à la COVID-19.

La somme peut aussi financer d’éventuelles opérations de secours en cas d’inondations et de feux de forêt.

Ce financement prévoit jusqu’à 41 millions $ pour répondre aux besoins immédiats relatifs à la COVID-19, soit plus de 15 millions $ en vue d’améliorer la capacité d’intervention de la Croix-Rouge, et 25 millions $ pour appuyer des efforts de santé publique.

Selon le gouvernement, la Croix-Rouge pourra en profiter pour recruter et former des bénévoles et des employés; acquérir de l’équipement de protection individuelle; former des travailleurs de la santé et d’autres travailleurs essentiels sur l’utilisation de l’équipement, ainsi que pour élargir le nombre de spécialistes en prévention et contrôle des infections.

«Les organisations comme la Croix-Rouge canadienne sont là pour les Canadiens, alors nous devons être là pour elles», a mentionné M. Trudeau.

Entreprenariat

Ottawa tend aussi la main aux femmes entrepreneures. Comme l’a dit M. Trudeau, elles sont fortement touchées par la pandémie, vu leurs grands nombres dans le commerce de détail, l’hébergement et la restauration, notamment.

Samedi, le gouvernement fédéral a annoncé 15 millions $ en financement supplémentaire à la Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat.

Au cours des prochaines semaines, il y aura entre autres des ateliers en entreprise, du mentorat et de la formation professionnelle, pour s’adapter à un marché numérique.

Nombre de cas 

Il y a eu plus de 1,26 million de tests administrés au Canada jusqu’à samedi. Environ 6 % d’entre eux ont détecté la maladie.

Jusqu’à maintenant, on a recensé 75 864 cas confirmés ou probables dans l’ensemble du pays. La COVID-19 a provoqué la mort de 5679 Canadiens.

Distribution des cas au pays, selon les plus récents bilans provinciaux et territoriaux: 42 183 cas au Québec, dont 3483 décès; 22 313 cas en Ontario, dont 1858 décès; 6587cas en Alberta, dont 126 décès; 2428 cas en Colombie-Britannique, dont 141 décès; 1037 cas en Nouvelle-Écosse, dont 55 décès; 591 cas en Saskatchewan, dont six décès; 289 cas au Manitoba, dont sept décès; 260 cas à Terre-Neuve-et-Labrador, dont trois décès; 120 cas au Nouveau-Brunswick, tous guéris; 27 cas à l’Île-du-Prince-Édouard, tous guéris; 11 cas au Yukon, tous guéris; cinq cas dans les Territoires-du-Nord-Ouest, tous guéris; aucun cas au Nunavut.

À ces bilans provinciaux et territoriaux s’ajoutent les 13 cas, tous guéris, chez les passagers rapatriés du navire de croisière Grand Princess le 10 mars.