Ottawa veut déposer cet automne un projet de loi sur les corps de police autochtones

OTTAWA — Le ministre de la Sécurité publique, Marco Mendicino, promet de travailler sans relâche pour déposer un projet de loi cet automne déclarant les services de police autochtones comme un service essentiel.

Cela respecterait un engagement que le premier ministre Justin Trudeau a pris il y a des années envers les dirigeants des Premières Nations.

Lennard Busch, directeur exécutif de l’Association des chefs de police des Premières Nations, affirme que leurs services de police sont traités comme des ajouts au modèle existant du pays.

M. Busch dit qu’une législation est primordiale pour reconnaître officiellement que les services de police des Premières Nations sont aussi nécessaires qu’un corps policier comme la GRC.

Les récentes attaques à l’arme blanche en Saskatchewan, qui ont fait 11 morts et 18 blessés, dont beaucoup dans la nation crie de James Smith, ont amplifié les appels à plus de services de police dirigés par des Autochtones.

M. Mendicino dit que le gouvernement élabore la législation avec des partenaires autochtones et qu’il a passé l’été à tenir des réunions sur le projet de loi à venir.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.