Ottawa veut des résultats dans l’accès aux soins de santé avant de payer davantage

VICTORIA — Le premier ministre Justin Trudeau affirme que le gouvernement fédéral veut s’assurer que les milliards de dollars versés en transferts aux provinces et aux territoires pour les soins de santé permettent de «livrer des résultats concrets pour les Canadiens» en réduisant les délais d’attente et en fournissant de meilleurs services.

Il soutient que les gouvernements provinciaux et le fédéral ont investi des montants faramineux par le passé qui n’ont pas toujours mené aux améliorations attendues.

En réaction aux reproches formulés par les premiers ministres des provinces, lors du Conseil de la fédération en début de semaine, selon lesquels il refuserait de s’asseoir avec eux pour négocier une hausse du financement en santé, M. Trudeau estime avoir rencontré les provinces «plus souvent que n’importe quel autre premier ministre dans l’histoire du pays».

Ces commentaires surviennent au lendemain du sommet estival de deux jours du Conseil de la fédération, tenu à Victoria, où les premiers ministres ont exprimé leur frustration commune face au refus de Justin Trudeau de négocier avec eux pour renforcer le financement de ce qu’ils qualifient de système de santé «en effondrement».

De nombreux premiers ministres, dont François Legault, Doug Ford et John Horgan, ont reproché à Ottawa de faire passer ses messages par l’entremise des médias plutôt qu’autour d’une table de négociation.

John Horgan, qui présidait la rencontre avec ses homologues, a assuré que les provinces étaient ouvertes à discuter d’éventuelles conditions, mais qu’il fallait d’abord pouvoir s’asseoir avec le gouvernement Trudeau.

Doug Ford a souligné de son côté que les Canadiens ne veulent pas savoir d’où vient l’argent, ils veulent voir les ordres de gouvernement travailler ensemble pour agir. 

Les premiers ministres des provinces et des territoires demandent au gouvernement fédéral de hausser sa participation aux dépenses en matière de santé de 22 % à 35 %. 

Justin Trudeau a plaidé que son gouvernement avait investi «72 milliards $ d’extra au cours des deux dernières années en soins de santé» alors que le pays devait affronter la pandémie mondiale de la COVID-19.

«Je pense que tous les Canadiens comprennent que ce n’est pas juste de « pitcher » de l’argent vers le problème qui va le résoudre. On a besoin de démontrer des résultats concrets. Des Canadiens qui vont trouver enfin un médecin de famille. Des Canadiens qui vont pouvoir avoir leur chirurgie. Des Canadiens qui sont en détresse qui vont pouvoir avoir un rendez-vous pour leur santé mentale en quelques jours», a-t-il énuméré.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.