Ottawa veut reprendre les appels d’offres sur les équipements liés à la COVID-19

OTTAWA — Le gouvernement fédéral veut reprendre les appels d’offres ouverts favorisant la concurrence dans son approvisionnement en équipement nécessaire à la lutte à la COVID-19.

La ministre des Services publics et de l’Approvisionnement, Anita Anand, précise toutefois que le processus réglementaire habituel servant à l’octroi de contrats sera employé à nouveau que si l’on juge avoir assez de temps pour profiter de cette compétition.

Ottawa dépense des milliards de dollars pour acheter d’immenses quantités d’équipements, allant de respirateurs aux masques, mais un véritable rapport comptable de toutes ces transactions n’est pas attendu avant des mois.

Depuis le début de la pandémie, de nombreux contrats ont été signés auprès de fournisseurs uniques en s’appuyant sur l’exemption légale en cas de situation affectant la sécurité nationale. Une mesure qui permet d’accélérer le processus d’acquisition de matériel que les États s’arrachent partout dans le monde.

Anita Anand a reconnu, mardi, qu’il n’existait aucun critère précis pour déterminer quand le gouvernement lancera un processus d’appel d’offres et quand il choisira de se tourner directement vers un fournisseur unique.

Cette semaine, Ottawa a signé quatre contrats pour des masques de tissu après avoir sollicité publiquement les offres de fabricants canadiens. Un autre appel de propositions de 25 millions $ devait prendre fin mardi pour l’achat de masques non médicaux auprès de fabricants autochtones.

La ministre Anand mentionne que le processus d’appel d’offres compétitif servira de complément à la chaîne d’approvisionnement actuelle développée pendant la pandémie. On veut ainsi multiplier les fournisseurs autant canadiens qu’étrangers.

«Plus la chaîne d’approvisionnement mondiale se stabilise pour les masques, les blouses, les gants et autres équipements, on va reprendre les processus d’appels d’offres», a-t-elle soutenu.

Malgré une diminution du nombre de cas de COVID-19 au Canada, Anita Anand confirme que le gouvernement continue d’acheter de l’équipement de protection en vue d’être prêt pour une éventuelle deuxième vague de la pandémie.

Elle révèle que neuf autres avions-cargos remplis de gants, de blouses et de masques ont atterri au pays la semaine dernière. Une autre livraison de désinfectant pour les mains, la 13e du genre, a également été reçue au Port de Vancouver au cours des derniers jours.

Au total, on estime que le gouvernement a reçu 4,9 millions de blouses, dont près de la moitié ont été fabriquées au Canada, et quelque 18 millions de visières, dont la majorité ont été fabriquées localement.

Ces chiffres sont bien loin de correspondre aux quantités totales commandées par Ottawa qui sont estimées à 126,6 millions de blouses et 55,7 millions de visières.

Par ailleurs, la ministre Anand affirme que l’entreprise montréalaise CAE a obtenu le feu vert de Santé Canada pour commencer à fournir, chaque semaine, des respirateurs au gouvernement.

Les plus populaires