Ottawa veut reverser aux écoles 60 millions $ de sa taxe sur le carbone

OTTAWA — Le gouvernement fédéral propose de consacrer une partie des recettes de sa «taxe sur le carbone» pour financer des projets écoénergétiques dans des écoles des quatre provinces touchées par les redevances.

Ce financement, qui s’élève à 60 millions $, ira aux écoles primaires et secondaires du Nouveau-Brunswick, de l’Ontario, du Manitoba et de la Saskatchewan, a annoncé mardi à Ottawa la ministre fédérale de l’Environnement, Catherine McKenna. Pour la présente tranche, cela signifie 12 millions $ proposés pour les écoles de la Saskatchewan, 5 millions au Manitoba, 41 millions en Ontario et 2 millions au Nouveau-Brunswick.

Ces quatre provinces sont soumises aux redevances fédérales sur les émissions de gaz à effet de serre, car elles n’avaient pas mis en place un régime de tarification du carbone conforme aux normes d’Ottawa.

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau avait promis que 90 pour cent des recettes de ces redevances fédérales seraient reversés aux consommateurs des provinces touchées, par le biais de crédits d’impôt. Les 10 pour cent restants doivent aller aux petites et moyennes entreprises, aux municipalités, aux universités, aux écoles, aux hôpitaux et aux organismes sans but lucratif, pour les aider à mettre sur pied des projets verts.

Une première tranche de financement de 60 millions $ est donc destinée aux écoles; les détails sur le financement d’autres secteurs couverts par le Fonds d’incitation à l’action pour le climat suivront après les consultations avec les intervenants, indique le ministère. Les écoles sont censées utiliser cet argent pour des projets réduisant les coûts liés à l’énergie et les émissions de gaz à effet de serre.

«Qu’il s’agisse de remplacer les fenêtres qui laissent entrer les courants d’air, d’installer un meilleur éclairage ou de mettre en place des systèmes de chauffage et de climatisation, l’amélioration des salles de classe contribuera à créer un milieu d’apprentissage plus sain pour les élèves», indique le ministère fédéral dans un communiqué.

Les plus populaires