Ouest canadien: nombreux décès fort probablement liés aux canicules de l’été dernier

OTTAWA — Les canicules d’une durée et d’une intensité historiques vécues l’été dernier en Colombie-Britannique et en Alberta pourraient bien avoir eu une incidence sur l’augmentation du nombre de décès relevée par Statistique Canada dans ces deux provinces.  

L’agence fédérale rapporte que de la semaine qui s’est terminée le 26 juin à celle ayant pris fin le 31 juillet, la Colombie-Britannique a enregistré 5472 décès. Il s’agit d’un chiffre estimatif de 1262 décès de plus que prévu.   

Statistique Canada précise que les 1456 décès enregistrés au cours de la seule semaine qui a pris fin le 3 juillet ont constitué le nombre hebdomadaire de décès le plus élevé observé au cours des 20 dernières années.   

Au cours de la même période de six semaines, l’Alberta a enregistré un chiffre estimatif de 3406 décès, soit 443 décès de plus que prévu.   

Lors de cette période, les températures quotidiennes ont constamment dépassé les 40 degrés Celsius en Colombie-Britannique et en Alberta.   

Statistique Canada signale que la cause finale du décès n’a pas été signalée pour bon nombre de ces cas et que plusieurs d’entre eux peuvent encore faire l’objet d’une enquête. Cependant, lorsque les informations sont disponibles, elles suggèrent une forte augmentation des décès causés par la chaleur extrême au cours de la même période.   

De plus, le coroner en chef de la Colombie-Britannique a noté qu’à titre d’estimation provisoire, plus des deux tiers des décès dans cette province du 20 juin au 29 juillet étaient attribuables à la chaleur extrême.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.